Résultats en hausse pour Figeac Aero, qui tient son plan de vol

Résultats en hausse pour Figeac Aero, qui tient son plan de vol©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 20 décembre 2017 à 07h35

Figeac Aero avait largement désamorcé la publication de ses résultats semestriels en confirmant il y a une semaine ses objectifs de moyen terme et la tendance de ses free cash-flows. Les chiffres présentés ce matin font état d'un chiffre d'affaires en progression de 16,5% à 170,43 millions d'euros, pour un Ebitda "corrigé" (ajusté des éléments non récurrents) de 35,8 ME, en hausse de 8,5%. Si les dotations aux amortissements sont en hausse, les dotations aux provisions reculent plus nettement, ce qui permet au résultat opérationnel courant de progresser de près de 21% à 18,87 ME. La marge d'Ebitda corrigé ressort en baisse à 20,4%, mais la marge opérationnelle courante est en hausse à 11,1%s. Le bénéfice net part du groupe progresse lui aussi de 21%, à 15,73 ME, grâce essentiellement à une charge fiscale qui passe de 5,8 à 1 ME.

Oddo BHF (neutre, objectif 21,50 euros) visait 170 ME de revenus, 35,9 ME d'Ebitda et 10,1 ME de bénéfice net. Gilbert Dupont (acheter, objectif 22,50 euros) tablait sur 169,5 ME de chiffre d'affaires, 37,7 ME d'Ebitda et 9,1 ME de bénéfice net.

Les compteurs sont au vert

Le management juge la performance à mi-exercice satisfaisante, d'autant que la période a été marquée par une évolution défavorable des couvertures de change. Le recul de la marge d'Ebitda s'explique notamment par cet effet devises et par l'incorporation d'Auvergne Aéro. Toutes choses égales par ailleurs, la marge aurait légèrement progressé par rapport à celle du premier semestre de l'exercice précédent. Le taux d'endettement est tout juste supérieur à 100%, avec 242,1 ME de capitaux propres en face de 248,5 ME de dette financière nette. Les flux de trésorerie générés par l'activité sont repassés en territoire positif pour la première fois depuis exercice clos en mars 2014, à hauteur de 4,5 ME. Le cash-flow libre reste négatif, sans surprise, à -24,3 ME, mais en nette amélioration par rapport au 30 septembre 2016, lorsqu'il s'établissait à -45,3 ME.

Conformément à ce qui a été annoncé il y a quelques jours, les cash-flows libres de l'exercice devraient se situer autour de -35 ME, alors qu'ils étaient de -86 ME au 31 mars 2017. La direction estime que l'objectif de réaliser des cash-flows libres positifs et récurrents à partir de mars 2019 est conforté. Confortées également, les ambitions du groupe à mars 2020, avec un chiffre d'affaires ciblé à 650 ME.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.