Résultats en hausse pour Safran, qui va racheter 2,3 MdsE d'actions

Résultats en hausse pour Safran, qui va racheter 2,3 MdsE d'actions©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 27 février 2018 à 07h24

Objectifs atteints ou dépassés pour Safran en 2017. Le groupe s'attaque désormais à l'intégration de Zodiac et lance un vaste programme de rachat d'actions doté de 2,3 milliards d'euros. Il présentera en septembre prochain ses objectifs intégrant la nouvelle filiale.

En 2017, le chiffre d'affaires du motoriste et électronicien a atteint 16,52 milliards d'euros, en progression de 4,7% sur un an en données brutes et de 7,4% en données organiques. Le résultat opérationnel courant ajusté est en hausse plus modérée de 2,7% à 2,47 MdsE, soit une marge de 15%. En données ajustées, le bénéfice net part du groupe bondit de 45,4% à 2,62 MdsE, mais il profite de la contribution des activités de sécurité et de la plus-value de cession de ce périmètre, qui représentent ensemble 822 ME. Ainsi, le bénéfice net ajusté part du groupe des activités poursuivies s'établit à 1,8 MdsE, en progression de 6,6% par rapport à 2016. La génération de cash-flow libre s'est accrue d'un tiers pour s'établir à 1,44 MdE (58% du résultat opérationnel courant ajusté), ce qui permet à la société de boucler l'année sur une trésorerie nette de 294 ME, qui comprend le produit de cession des activités de sécurité, mais exclut 2 MdsE de sicav de trésorerie faisant l'objet d'un nantissement dans le cadre de l'offre publique d'achat sur Zodiac. Un dividende de 1,60 euro par action sera proposé aux actionnaires lors de l'assemblée générale du 25 mai prochain, après 1,52 euro au titre du précédent exercice. Safran ne détaille pas ses entrées de commandes ni l'épaisseur de son carnet.

Le consensus S&P Global Market Intelligence était positionné à 16,467 MdsE de revenus, 2,4 MdsE de résultat opérationnel et 2,1 MdsE de bénéfice net, pour un flux de trésorerie de 1,16 MdE. En octobre, le groupe avait relevé certaines de ses prévisions. Il visait alors sur 2017 une croissance du chiffre d'affaires ajusté publié supérieure à 3%, un résultat opérationnel courant ajusté 2017 proche de celui de 2016 et un cash-flow libre représentant plus de 45% du résultat opérationnel courant ajusté.

Les marges sont attendues en hausse, mais attention au change

Cette année, le management de Safran vise une croissance organique du chiffre d'affaires ajusté comprises entre 2 et 4% (mais sur la base d'un cours spot moyen de 1,23 dollar pour 1 euro, l'activité sera stable). Le résultat opérationnel courant ajusté devrait progresser de 7 à 10%, sur la base d'un cours couvert de 1,18 dollar pour 1 euro. Ces projections intègrent les nouvelles normes comptables. Enfin, la génération de cash-flow libre sera supérieure à 50% du résultat opérationnel courant ajusté, avec le bémol habituel de Safran, le rythme de paiement de plusieurs Etats clients. La direction a prévu de communiquer sur le plan d'intégration et les synergies prévues avec Zodiac au cours du mois d'avril, puisque le travail opérationnel a déjà démarré après l'acquisition. Les perspectives 2018 incluant la nouvelle filiale seront communiquées au début du mois de septembre, lors de la publication des résultats du premier semestre 2018.

Safran a atteint, voire dépassé, tous ses objectifs fixés en 2017, a déclaré le directeur général Philippe Petitcolin, qui estime que l'impact négatif de la transition CFM56-LEAP a atteint un pic en 2017. Nous sommes confiants dans le potentiel de génération de cash de nos activités, comme en témoigne le lancement en 2018 d'un programme de rachat d'actions de 2,3 milliards d'euros qui sera mis en oeuvre sur 18 à 24 mois", ajoute-t-il. Ce rachat d'actions pourrait répondre aux critiques de certains actionnaires après l'opération Zodiac. Sur la base du cours actuel de 89,90 euros, l'enveloppe de rachat permettrait d'acquérir 6,1% du capital.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.