Résultats US : un 3e trimestre contrasté, marqué par le Covid-19

Résultats US : un 3e trimestre contrasté, marqué par le Covid-19©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 23 novembre 2020 à 20h35

La quasi-totalité des sociétés composant l'indice S&P 500 a désormais publié ses résultats financiers du 3e trimestre, avec de bonnes surprises pour 84% d'entre elles en termes de résultats. Les entreprises américaines ont ainsi profité de la reprise économique plus forte que prévu qui a suivi les mesures de confinement prises au printemps pour freiner la pandémie de Covid-19.

Au final, les bénéfices du S&P 500 ont diminué de 6,3% au 3e trimestre par rapport à la même période de 2019, alors que fin septembre, les analystes tablaient sur un plongeon de 21%, selon le consensus du cabinet FactSet... Dans le détail, trois secteurs ont subi les plus fortes chutes : l'énergie, le transport aérien et l'hôtellerie/restauration/loisirs, tous plombés par la crise du coronavirus... En excluant ces secteurs, les bénéfices ont augmenté de 4,3% sur un an, tirés notamment par le secteur de la santé (+13%), ainsi que les services internet, les logiciels, la biotech, mais aussi l'automobile.

L'effet des vaccins anti-Covid attendu en 2021

Le 4e trimestre 2020 devrait encore être compliqué par la pandémie de coronavirus, qui a connu un vif regain à partir de septembre en Europe, puis aux Etats-Unis, obligeant les autorités à adopter de nouvelles mesures de restriction.

Les analystes interrogés par FactSet s'attendent ainsi à un recul de 10,6% des bénéfices du S&P 500 au 4e trimestre par rapport à la même période de 2019. Mais si l'on fait abstraction des pertes attendues par les secteurs de l'énergie, du transport aérien et de l'hôtellerie/restauration/loisirs, le recul attendu n'est plus que de 3,2%.

Ces trois secteurs massacrés devraient être ceux qui rebondiront le plus en 2021, estiment les analystes, qui tablent sur la vaccination progressive des populations mondiales pour que le tourisme et les loisirs remontent la pente. Les compagnies aériennes devraient toutefois encore afficher des pertes l'an prochain, selon les analystes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.