Riber : résultat opérationnel 2020 en léger retrait

Riber : résultat opérationnel 2020 en léger retrait©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 26 avril 2021 à 18h08

Riber a dégagé en 2020 une marge brute de 9,1 ME, soit 30,1% du chiffre d'affaires, en légère augmentation par rapport à 2019 (29,6%) du fait notamment de l'évolution favorable du mix- produit et d'une meilleure productivité. Les charges opérationnelles sont en diminution de 0,6 ME (8,4 ME en 2020 contre 9 ME en 2019) en raison principalement de la baisse des charges commerciales (-18%). L'effort de R&D brut s'élève à 2,8 ME, en augmentation de 16% par rapport à 2019, et représente 9,4% du chiffre d'affaires consolidé.

Riber a dégagé en 2020 une marge brute de 9,1 ME, soit 30,1% du chiffre d'affaires, en légère augmentation par rapport à 2019 (29,6%) du fait notamment de l'évolution favorable du mix- produit et d'une meilleure productivité. Les charges opérationnelles sont en diminution de 0,6 ME (8,4 ME en 2020 contre 9 ME en 2019) en raison principalement de la baisse des charges commerciales (-18%). L'effort de R&D brut s'élève à 2,8 ME, en augmentation de 16% par rapport à 2019, et représente 9,4% du chiffre d'affaires consolidé.

Dans ce contexte, le résultat opérationnel ressort à 0,7 ME, contre 0,9 ME en 2019. Le résultat net s'établit à 0,3 ME, contre 1,1 ME en 2019. Il intègre en 2020 un résultat financier de - 0,4 ME lié principalement à une provision pour risque de change sur des créances libellées en dollar US.

Témoignant de sa confiance dans l'avenir de la société (Riber a pour objectif de poursuivre l'amélioration de sa rentabilité par rapport à 2020), le Directoire proposera aux actionnaires à l'occasion de l'Assemblée Générale du 25 juin 2021, une distribution en numéraire sous forme de remboursement d'une partie de la prime d'émission, à concurrence de 0,03 euro par action. Sa mise en paiement interviendra le 7 juillet.

Au cours de l'exercice 2020, Riber rappelle avoir fait face à un ralentissement important de son activité commerciale. D'une part, de nombreux clients ont reporté leur décision d'investissement compte tenu du manque de visibilité dans le contexte de crise sanitaire. D'autre part, la société s'est vu refuser par l'Administration française la délivrance de plusieurs licences d'exportation pour un montant total de 13 ME sur l'exercice.

Ces éléments ont eu pour effet de réduire de façon significative le carnet de commandes qui s'élevait au 31 décembre 2020 à 14,4 ME, avec des commandes de systèmes MBE (5,7 ME) comprenant 2 machines de recherche et des commandes de services et accessoires (8,7 ME) en croissance de 26%.

Riber constate que le marché de la MBE reste fondamentalement dynamique, porté par les innovations des technologies de l'information. La société table sur une consolidation de son carnet de commandes en 2021, à l'image des commandes supplémentaires pour une machine de recherche et deux machines de production, annoncées respectivement en janvier, mars et avril 2021. Riber entend aussi bénéficier des investissements dans l'industrie des semi-conducteurs qui vont être engagés dans le cadre des plans de relance. Les activités services et accessoires devraient ainsi continuer leur progression.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.