Robertet : message reçu !

Robertet : message reçu !©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 27 décembre 2019 à 11h22

Robertet remonte de 2% à 898 euros après l'annonce d'une prise de participation majoritaire dans la société Sirius. Cet investissement réaffirme la volonté du groupe de rester l'acteur indépendant et incontournable des produits Naturels Aromatiques. En investissant dans Sirius, Robertet renforce également sa position de leader sur les Huiles Essentielles Bio et les eaux florales. Cette opération consolide le sourcing du Groupe grâce à de nouvelles filières intégrées et s'inscrit dans une suite logique à l'intégration de la SAPAD.

Sirius est une société fondée par Gilles Berthoumieux en 1996, pionnier dans les Huiles essentielles Bio et réalise un chiffre d'affaires d'environ 10 ME. Grace à un sourcing intégré verticalement, Sirius offre un large choix d'Huile essentielles certifiées Biologiques. Sirius offre également un service de formulation, de fabrication et de conditionnement à façon de produits bien-être certifiés biologiques...

Début décembre, le PDG de Robertet, Philippe Maubert, a rappelé dans un bref communiqué que l'indépendance de sa société "n'est pas négociable"... Le conseil d'administration de Robertet qui s'est réuni le 4 décembre et a pris acte de l'entrée de Firmenich au capital de la société par ses achats d'actions du 26 septembre et 11 octobre 2019, a souligné que "cette entrée au capital de Robertet est non sollicitée et qu'aucune discussion avec la société Firmenich sur des points de rapprochement n'a été jugée opportune".

Une ETI patrimoniale et familiale

Robertet souligne être une "ETI patrimoniale et familiale avec un positionnement différencié, à taille humaine, visionnaire et de longue date sur le naturel".
La famille Maubert contrôle 47% du capital et 67,5% des droits de vote. Ce positionnement et cette stratégie indépendante "donnent de solides perspectives de développement", a encore souligné le groupe. Sans aucun endettement, Robertet a la pleine capacité financière pour se développer "sans le soutien d'un concurrent".

Au regard de ses atouts lui permettant de poursuivre sa stratégie de leader indépendant et différencié du secteur des matières premières et des ingrédients naturels, Robertet rappelle que Firmenich figure parmi ses concurrents directs. En conséquence le groupe n'envisage pas de lui proposer d'être représenté au conseil d'administration ou de construire avec lui une collaboration qui limiterait sa flexibilité opérationnelle et stratégique...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.