Roche Bobois : une péripétie ?

Roche Bobois : une péripétie ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 28 octobre 2020 à 14h28

Roche Bobois est stable sur les 16,50 euros ce mercredi, alors que le 3ème trimestre a été marqué par un retour à la croissance avec un chiffre d'affaires de 70 millions d'euros, en hausse de +4,8% à changes courants (+5,8% à changes constants). Cette solide performance s'explique par le rattrapage "très significatif" du volume d'affaires enregistré à partir du mois de juin et par la reprise d'un rythme soutenu de livraisons. Cette dynamique sur le chiffre d'affaires devrait s'accentuer au prochain trimestre, compte tenu du bon volume d'affaires (prises de commandes) enregistré sur le 3ème trimestre (+20,5%), dans un contexte où les livraisons de fin d'année ne seraient pas trop perturbées par d'éventuelles mesures de restrictions liées à la crise sanitaire.

Le rebond de l'activité enregistré depuis la réouverture des magasins s'est largement confirmé au 3ème trimestre. Sur l'ensemble du réseau du groupe (franchises compris), le volume d'affaires s'établit à 127,1 ME sur ce trimestre, soit une croissance de +20,5%. La progression est encore plus forte pour les magasins en propre qui affichent un volume d'affaires de 69,4 ME, soit une hausse de +25,7%.
Le chiffre d'affaires à 9 mois est ressorti à 179,6 ME. Il recule de -10,8% à changes courants et de 11% à taux de changes constants.

Le portefeuille de commandes restant à livrer au 30 septembre pour les magasins en propre du groupe est de 108,9 ME (à comparer à 89,4 ME au 30 septembre 2019). Il constitue autant de chiffre d'affaires à livrer et donc à comptabiliser d'ici la fin de l'année 2020.

Roche Bobois SA poursuit activement le développement de son réseau de magasins en propre à l'international ainsi que ses investissements conformément à son plan de marche pré-Covid 19. En parallèle, la direction reste en ligne avec un rythme d'ouvertures de 5 à 10 franchises au cours de l'année. Au 30 septembre 2020, le groupe comptait 330 magasins dans 54 pays.
Portzamparc révise ses attentes "top line" à 265,5 ME (-3,4%) contre 255,6 ME (-7%), avec peu de changement concernant le ROC, alors que le management se dit mieux préparé et plus agile que lors du premier confinement, de quoi rester confiant. L'analyste ne parle d'ailleurs que de "perturbations ponctuelles" dans la trajectoire de moyen/long terme du distributeur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.