Rolls-Royce dément des soucis sur les réacteurs de l'A330neo d'Airbus

Rolls-Royce dément des soucis sur les réacteurs de l'A330neo d'Airbus
A330neo

Boursier.com, publié le lundi 26 mars 2018 à 06h55

Rolls-Royce a dû communiquer au cours du weekend pour expliquer que son moteur Trent 7000 ne connaît pas les mêmes soucis techniques que ceux qui ont affecté le Trent 1000 des B787 Dreamliner de Boeing. La réplique faisait suite à des informations obtenues par l'Agence Bloomberg selon lesquelles le réacteur qui équipe l'A330neo d'Airbus connaîtrait le même problème de durée de vie des aubes de turbine que son prédécesseur. Mais Rolls-Royce a assuré que ses deux gammes de moteurs sont désormais équipés dès la conception des nouvelles aubes de turbine et que le problème est réglé. Bloomberg soulignait pour sa part que certains éléments du Trent 7000 ont dû être redessinés mais que plusieurs modifications ne seront pas disponibles avant au moins six mois, alors que le premier A330neo doit être livré dès cet été. Une source proche du dossier a expliqué à l'agence que les doutes sur les réacteurs fournis par le motoriste britannique, qui a l'exclusivité sur l'A300neo, pourraient expliquer le relatif échec commercial, à ce stade, de la version modernisée du gros porteur de l'avionneur européen, dont l'originel est un best-seller.

Rolls-Royce a indiqué récemment avoir pris 340 millions de livres de charges dans ses comptes pour mettre à niveau des moteurs déjà installés, dont ceux du B787.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.