Rome contrarie les ambitions italiennes d'Altran

Rome contrarie les ambitions italiennes d'Altran©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 06 novembre 2017 à 09h38

La nouvelle est un peu passée inaperçue en fin de semaine dernière : le gouvernement italien a utilisé sa faculté de protection des sociétés d'intérêt national ("Golden Power") pour bloquer le rachat par Altran de NEXT Ingegneria di Sistemi, qui aurait dû être finalisé d'ici la fin du mois. Le groupe français de conseil en technologies avait annoncé fin juillet dernier le rachat de l'entreprise transalpine spécialisée dans les logiciels embarqués, dont les revenus sont estimés dans la tranche 15 à 20 millions d'euros. "Même si la décision est un obstacle à la stratégie de développement d'Altran en Italie et une interférence majeure dans l'économie, elle ne devrait pas trop affecter le plan Altran 2020 Ignition", estime Bryan Garnier dans une étude parue ce matin. NEXT opère dans des secteurs sensibles, notamment l'aéronautique et la défense.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU