Rome ne baisse pas la garde sur Telecom Italia

Rome ne baisse pas la garde sur Telecom Italia©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 03 novembre 2017 à 06h44

L'Italie a fait jouer une seconde fois sa prérogative de protection des actifs stratégiques dans le dossier Telecom Italia, en étendant son contrôle spécial aux opérations susceptibles d'affecter la sécurité et l'intégrité du réseau du groupe transalpin. Le mois dernier, le gouvernement avait déjà pris un décret créant une forme de tutelle sur les actifs jugés sensibles de Telecom Italia.

Le texte prévoyait notamment que les domaines relevant de la sécurité nationale soient confiés à une personnalité italienne validée par Rome, et que les entités concernées jouissent d'un fonctionnement autonome, même si elles restent consolidées. Le gouvernement avait donné 90 jours à Telecom Italia pour se conformer à ses prescriptions. Les autorités transalpines se sont alarmées de l'influence de Vivendi dans l'ancien monopole national. Elles disposent désormais d'un droit de veto sur les modifications qui auraient une influence sur la sécurité nationale. Les mesures concernent aussi bien Telecom Italia que ses filiales Telsy (informatique) et Sparkle (câbles sous-marins).

 
0 commentaire - Rome ne baisse pas la garde sur Telecom Italia
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]