Rougier fait le point sur ses plans de continuation

Rougier fait le point sur ses plans de continuation
Des billes de bois entassées

Boursier.com, publié le mardi 15 décembre 2020 à 06h37

Le 26 février 2019, le Tribunal de Commerce de Poitiers a homologué le plan de sauvegarde de la SA Rougier et le plan de redressement de sa filiale Rougier Afrique International. Les plans de continuation retenus donnent la priorité au redressement de la situation financière de Rougier à travers une importante réorganisation de toutes ses activités en Afrique, un plan drastique d'économies et de réduction de sa dette.

Le 26 février 2019, le Tribunal de Commerce de Poitiers a homologué le plan de sauvegarde de la SA Rougier et le plan de redressement de sa filiale Rougier Afrique International. Les plans de continuation retenus donnent la priorité au redressement de la situation financière de Rougier à travers une importante réorganisation de toutes ses activités en Afrique, un plan drastique d'économies et de réduction de sa dette.

Situation financière au 31 décembre 2019

Eu regard à la profonde restructuration engagée et aux conséquences de la crise de la COVID-19, la société Rougier SA n'a pas été en mesure à ce jour d'arrêter et de publier ses comptes annuels et consolidés pour les exercices 2017, 2018 et 2019. Dans ce contexte, la société a sollicité et obtenu du Tribunal de Commerce de Niort par ordonnances en date du 22 septembre 2020 la prorogation du délai légal de convocation de son Assemblée générale ordinaire annuelle d'approbation des comptes au titre des exercices 2017, 2018 et 2019 jusqu'au 31 mars 2021.

Ces comptes, dont les procédures d'audit sont en cours, seront marqués par la réduction du périmètre d'activité consécutive principalement à la cession en 2018 des activités d'importation et distribution en France (Rougier Sylvaco Panneaux) et des filiales de Rougier Afrique International au Cameroun et en Centrafrique. Le chiffre d'affaires consolidé pour l'exercice 2019 est ainsi en forte baisse par rapport aux années antérieures au plan de sauvegarde et s'élève avant audit à environ 46 ME (149,4 ME en 2016).

L'activité de Rougier se concentre désormais sur l'exploitation durable et certifiée de forêts naturelles et sur la transformation d'une partie de sa production au Gabon et en République Congolaise, la commercialisation internationale s'effectuant à partir de ses structures basées en Europe.

La mise en oeuvre des plans de continuation a permis d'améliorer la situation financière de Rougier avec une dette consolidée sensiblement allégée. Les opérations de restructuration prévues ont conduit notamment à apurer totalement le passif bancaire en France de Rougier SA et de Rougier Afrique International en bénéficiant d'abandons de créances financières. Ainsi, l'endettement financier net du Groupe, qui s'élevait à 56 ME au 31 décembre 2016, s'établissait au 31 décembre 2019 aux environs de 19 ME, constitués pour l'essentiel des dettes bancaires des filiales en Afrique (11 ME) et du compte courant bloqué de l'associé minoritaire de Rougier Afrique International (6 ME). La trésorerie s'élevait à 1,2 ME au 31 décembre 2019 (2,8 ME au 31 décembre 2016).

Rougier et ses filiales emploient aujourd'hui environ 1.500 personnes en Afrique et 9 personnes en France, contre 2.900 en Afrique et 87 en France au 31 décembre 2016.

L'organigramme juridique du Groupe a été sensiblement simplifié à la suite des cessions.

Renforcement du recentrage stratégique dans le contexte de crise sanitaire

La crise sanitaire liée à la COVID-19 a provoqué un impact significatif sur les activités poursuivies par Rougier et sur sa trésorerie au 1er semestre 2020, les clients ayant décidé de réduire, décaler ou annuler leurs achats du fait des restrictions gouvernementales et de la baisse consécutive de la demande internationale.

Rougier a optimisé la gestion de sa trésorerie afin de limiter autant que possible les effets de la crise sur ses activités. Elle a utilisé et continue d'utiliser les autorisations et mesures administratives de soutien à la trésorerie des entreprises mises en place par chaque gouvernement. Cette situation a également conduit Rougier à accélérer la mise en oeuvre de sa stratégie au Gabon, au Congo et à l'international.

Au Gabon, en recentrant et développant son activité dans la production forestière de grumes certifiées FSC destinée aux nombreuses sociétés gabonaises de transformation du bois, Rougier a entamé concomitamment un processus de désengagement ou de désinvestissement de ses activités de transformation industrielle. Sous sa marque, Rougier met en place des partenariats commerciaux et techniques pour distribuer des produits transformés certifiés sur les marchés internationaux exigeants en termes de responsabilité environnementale.

La mise en oeuvre de cette stratégie permettra à Rougier de poursuivre le développement de ses activités rentables tout en poursuivant son désendettement.

La cotation des actions Rougier, admises aux négociations sur Euronext Growth Paris, demeure suspendue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.