Royaume-Uni / Eco : les craintes de brexit devraient peser sur l'économie à court terme selon Fitch

Royaume-Uni / Eco : les craintes de brexit devraient peser sur l'économie à court terme selon Fitch

Londres Grande Bretagne

Boursier.com, publié le lundi 22 février 2016 à 16h22

De longues négociations et l'incertitude concernant l'accès futur des entreprises britanniques aux marchés de l'UE suite au prochain référendum sur l'adhésion à l'UE (Brexit) devraient peser sur la confiance et retarder les décisions d'investissement. Cela devrait également avoir un coût économique à court terme, bien que l'impact précis soit très incertain, estime Fitch Ratings. Le Premier ministre, David Cameron, a annoncé qu'un référendum sur l'adhésion du Royaume-Uni à l'Union européenne aura lieu le 23 juin prochain. Les sondages laissent pour le moment penser que le "oui" devrait l'emporter, et l'approbation du premier ministre devrait stimuler la campagne. Mais un vote négatif qui déclencherait le retrait du Royaume-Uni de l'UE est une possibilité réelle, même si ce n'est pas le scénario de base de l'agence.

"Nous pensons qu'en cas de sortie de l'UE, les autorités des deux parties essaieraient d'éviter de perturber l'intégration économique et financière profonde entre le Royaume-Uni et l'Europe en établissant une nouvelle relation claire, y compris un accord commercial qui préserve l'attractivité du Royaume-Uni en matière d'investissements. Un resserrement de la liberté des citoyens européens pour travailler au Royaume-Uni serait probable. Éviter une perturbation permanente à grande échelle des relations commerciales, y compris des services, pourrait limiter le coût économique à long terme d'un tel évènement pour le Royaume-Uni, et rendre ainsi un Brexit que modérément négatif pour le Royaume-Uni", souligne Fitch.

Mais il y pourrait y avoir des risques importants, surtout si les membres de l'UE tentaient d'imposer des conditions punitives au Royaume-Uni afin de dissuader d'autres pays de quitter la zone, ou que le Royaume-Uni venait à demander des restrictions très sévères aux citoyens de l'UE pour venir travailler outre-Manche.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Royaume-Uni / Eco : les craintes de brexit devraient peser sur l'économie à court terme selon Fitch
  • avatar
    lamereci -

    Quelle crainte ?enfin une décision salvatrice ;qui mettra à la porte ,tous les indigents fonctionnaires, recalés dans les différentes Assemblées . Et Dieu sait qu'il y en a ;et qu'ils nous coutent très chers . Quant aux conséquences ? les Etats reprendront leur autonomie ,et feront réellement leur politique . Les Anglais ,n'ont tirés que bénéfices , sans contrepartie . Il est à souhaiter que le maire de Londres , barre la route à Cameron . Quand aux Etats Unis , il feront leur soupe interne ....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]