Rubis : n'échappe pas à la grisaille du marché

Rubis : n'échappe pas à la grisaille du marché©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 09 février 2018 à 09h26

Dans un marché parisien qui peine à se stabiliser, Rubis recule de 1,3% à 56,15 euros ce vendredi en début de séance. La publication du chiffre d'affaires annuel n'a guère fait ressortir de surprise : le niveau d'activité s'est inscrit en ligne avec les attentes au quatrième trimestre, à 1,11 MdE, en hausse de 37% en données réelles. Les deux indicateurs pertinents pour mesurer la tendance sous-jacente, à savoir les volumes et la marge unitaire, sont restés solides, à +1% et stable respectivement, dans un contexte de forte hausse des cours des produits pétroliers.

Portzamparc pense malgré tout que la hausse des volumes n'est pas synonyme d'amélioration des résultats. Au regard du mix produit et de l'augmentation des prix, le bureau de recherche pense même que la rentabilité devrait s'afficher en baisse au second semestre 2017, en glissement annuel. Après ajustement des paramètres de marché dans son modèle, Portzamparc abaisse son objectif sur Rubis, de 62,4 à 61,7 euros. Mais cela ne remet nullement en cause son opinion "renforcer" sur le dossier.

Gilbert Dupont ne voit pas de raison de son côté pour modifier sa valorisation théorique, qui reste à 70,4 euros, justifiant la reconduction de sa recommandation "acheter". "Notre opinion est validée par ce trimestre solide qui atteste de la solidité des marges dans un contexte matières premières inflationniste, d'une bonne visibilité compte tenu des gains de parts de marché affichés et des contrats long terme obtenus en fin d'année (en zone ARA notamment) et d'un momentum favorable en Afrique avec le redémarrage confirmé des investissements en infrastructure", indique le broker.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU