Ryanair prudent après des bénéfices annuels record

Ryanair prudent après des bénéfices annuels record©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 21 mai 2018 à 08h05

L'exercice fiscal 2019 s'annonce plus compliqué pour Ryanair. La compagnie à bas coûts irlandaise a averti ce matin que ses bénéfices se replieraient de près de 15% sur l'exercice en cours, conséquence d'une concurrence toujours féroce, de la hausse des coûts du carburant et de ses autres coûts opérationnels. Sur les douze mois clos fin mars 2019, l'entreprise anticipe un bénéfice net compris entre 1,25 et 1,35 milliard d'euros après un profit record de 1,45 MdE sur le dernier exercice.

Forte hausse des coûts

Ryanair est confronté à une forte hausse de ses coûts après avoir dû cédé l'an passé aux demandes de reconnaissance syndicale de ses pilotes. Une mauvaise gestion des effectifs avait contraint la compagnie à annuler plus de 20.000 vols en septembre, obligeant le transporteur à rembourser les passagers et à engager des négociations avec les syndicats après avoir subi la première grève de son histoire. Une crise qui a contraint le groupe irlandais à réduire ses plans de croissance pour la première fois depuis des années. Le management a toutefois insisté sur le fait qu'il s'agit d'une mesure temporaire et que son objectif de croissance à long terme reste intact.

Prudence pour l'exercice 2018-2019

Le transporteur table sur une hausse d'environ 9% de ses coûts unitaires sur l'année financière en cours tandis que son trafic devrait croître de 7% à 139 millions de passagers. Ryanair a enregistré une hausse de 9% du nombre de passagers transportés en 2017-2018, à 130,3 millions, mais a souligné que le tarif moyen avait reculé de 3% à 39,40 euros en raison d'une "année de surcapacité en Europe". La compagnie s'attend à ce que la croissance des capacités supérieure à la moyenne au sein de l'Union européenne se poursuive pendant l'année en cours, avec un effet baissier sur les tarifs.

"Nos perspectives pour l'exercice 2019 sont teintées d'un pessimisme prudent", déclare le directeur général Michael O'Leary. "Les réservations sont solides mais on peut difficilement augmenter les prix. S'il est encore trop tôt pour prévoir avec précision les réservations de l'été ou les tarifs du second semestre, nous restons prudents et anticipons des tarifs moyens globalement stables sur l'exercice 2019".

easyjet plus optimiste

Ce ton assez pessimiste de Ryanair contraste avec celui de son concurrent easyJet qui a annoncé la semaine dernière s'attendre à une hausse de ses profits de plus de 30% cette année grâce à une forte demande et à la disparition de plusieurs compagnies sur le Vieux continent.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU