Safe Orthopaedics : publication d'une étude confirmant l'intérêt financier de sa technologie à usage unique

Safe Orthopaedics : publication d'une étude confirmant l'intérêt financier de sa technologie à usage unique©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 11 septembre 2019 à 21h05

Safe Orthopaedics, spécialisée dans la conception et la commercialisation d'implants et d'instruments à usage unique pour la chirurgie du rachis, publie dans l'European Journal of Orthopaedic Surgery & Traumatology d'un article rédigé par une équipe du CHU du Kremlin-Bicêtre présentant une étude randomisée menée pendant un an sur 40 patients opérés de la colonne vertébrale. L'objectif était de comparer le coût d'ancillaires réutilisables et d'ancillaires à usage unique.

Les équipes du CHU du Kremlin Bicêtre ont analysé l'ensemble des étapes nécessaires à une opération du rachis, de la phase de préparation en amont du matériel jusqu'à la phase avale de nettoyage et de stérilisation du matériel réutilisable et d'évacuation des instruments à usage unique. Le coût de chacune des étapes a été chiffré en tenant compte du temps de travail nécessaire dans les deux cas et du coût des équipements utilisés.

L'étude montre que la durée moyenne des opérations est la même pour les deux groupes. En revanche, le temps de préparation en amont (commande, réapprovisionnement) et la phase avale (nettoyage, reconditionnement et stérilisation des ancillaires) de l'opération est de près de 3 heures (176 minutes précisément) dans le cas d'une utilisation d'ancillaires réutilisables et de seulement une demi-heure (33 minutes précisément) avec les ancillaires à usage unique.

"Notre étude montre que les ancillaires à usage unique ont leur place dans la chirurgie du rachis : en raison de l'économie qu'ils permettent pour les hôpitaux mais aussi pour leur facilité d'utilisation pour les chirurgiens et le confort apporté pour le personnel de l'hôpital. Passée l'appréhension de cette technologie innovante, les ancillaires sont fiables, polyvalents. Sans modifier la technique opératoire, ils permettent d'optimiser les durées opératoires comme mesurées durant l'étude", souligne le professeur Charles Court, chirurgien au CHU du Kremlin-Bicêtre.

"Nous remercions et félicitons l'équipe du CHU du Kremlin Bicêtre pour la publication de son étude sur nos technologies dans l'European Journal of Orthopaedic Surgery & Traumatology, revue scientifique de référence dans notre secteur. Cette étude randomisée démontre une réduction de 80% des temps pré et post-opératoires grâce à nos technologies et présente les avantages pour les chirurgiens de disposer d'une technologie stérile, prête à l'emploi. Accompagner le chirurgien dans la réduction des risques chirurgicaux pour le patient et permettre aux hôpitaux de réduire leurs coûts sont des enjeux importants pour Safe Orthopaedics", conclut Pierre Dumouchel, Directeur Général de Safe Orthopaedics.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.