Safran : la prudence domine

Safran : la prudence domine
Logo sur une usine Safran Aircraft Engines.

Boursier.com, publié le mercredi 16 décembre 2020 à 14h36

Safran cède 1% à 117,2 euros au lendemain d'un point sur son activité. Oddo BHF s'attendait à un ton prudent compte tenu du contexte mais certains éléments peuvent laisser penser que le consensus est encore un peu optimiste sur l'exercice 2021 ainsi que sur son rythme de redressement. Compte tenu de sa valorisation relativement élevée, le titre nécessite un newsflow soutenu pour pouvoir se projeter en 2023 avec plus de confiance. Le broker reste ainsi 'neutre' avec une cible de 128 euros. Le modèle reste particulièrement robuste (pricing power préservé, risque de cannibalisation des pièces usagées minimisé, retour à un rythme de croisière du trafic aérien de 4 à 5%...) et Safran bénéficiera d'un outil industriel optimisé afin de réduire le point mort le broker préfère attendre le point d'inflexion coté réservations chez les compagnies aériennes, principal catalyseur pour une accélération de l'après-vente...

Safran cède 1% à 117,2 euros au lendemain d'un point sur son activité. Oddo BHF s'attendait à un ton prudent compte tenu du contexte mais certains éléments peuvent laisser penser que le consensus est encore un peu optimiste sur l'exercice 2021 ainsi que sur son rythme de redressement. Compte tenu de sa valorisation relativement élevée, le titre nécessite un newsflow soutenu pour pouvoir se projeter en 2023 avec plus de confiance. Le broker reste ainsi 'neutre' avec une cible de 128 euros. Le modèle reste particulièrement robuste (pricing power préservé, risque de cannibalisation des pièces usagées minimisé, retour à un rythme de croisière du trafic aérien de 4 à 5%...) et Safran bénéficiera d'un outil industriel optimisé afin de réduire le point mort le broker préfère attendre le point d'inflexion coté réservations chez les compagnies aériennes, principal catalyseur pour une accélération de l'après-vente...

Stifel Europe ('achat') évoque également des commentaires mitigés avec des perspectives initiales pour l'année prochaine qui sont naturellement prudentes. Le broker s'attend à ce que le consensus 2021 diminue d'environ 10% au niveau des BPA. Cela dit, l'analyste continue à considérer Safran comme un acteur privilégié de la croissance à long terme des avions à fuselage étroit et de la reprise à moyen terme des vols court-courriers, et maintient ainsi son avis 'acheter'. Toute faiblesse du cours de l'action sera mise à profit pour renforcer ses positions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.