Safran lance la construction d'un laboratoire d'essais à Vélizy

Safran lance la construction d'un laboratoire d'essais à Vélizy©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 26 septembre 2019 à 14h53

Ross McInnes (Président du Conseil d'administration de Safran) et Jean-Paul Alary (Président de Safran Landing Systems) ont accueilli, le 26 septembre à Vélizy, Valérie Pécresse (Présidente de la Région Ile de France) afin de poser la première pierre du laboratoire d'essais 'ExceLAB' (Laboratoire d'Excellence) dédié aux systèmes d'atterrissage et de freinage de demain.

D'une surface d'environ 2.000 m2, ce nouveau laboratoire regroupera l'ensemble des capacités d'essais de Safran Landing Systems pour ses futurs matériels, du prototype de R&T jusqu'au produit fini dans un éventail de conditions opérationnelles très larges. Il s'inscrit notamment dans la stratégie du Groupe d'électrification progressive des fonctions de l'aéronef, et bénéficiera d'une organisation optimisée pour les essais hydrauliques et électriques.

Ce nouveau laboratoire disposera de moyens techniques fortement digitalisés : réalité augmentée, 3D, objets connectés, cobotique... Il représente un investissement global de près de 4 millions d'euros et bénéficie du soutien de la région Ile de France. Il devrait être opérationnel d'ici octobre 2020.

Plus de 60 nouveaux collaborateurs rejoindront 'ExceLAB' et une vingtaine de fournisseurs de la région seront impliqués dans ce projet.

"Ce nouveau laboratoire, outil essentiel de compétitivité et d'innovation pour Safran Landing Systems, permettra d'aller bien au-delà de notre capacité d'essais actuelle. Il accélérera le développement et la mise sur le marché de nos futures solutions notamment plus électriques", commente Jean-Paul Alary. "Nos enjeux sont de mettre au point des systèmes toujours plus légers, plus fiables, moins coûteux à exploiter, en somme plus performants et respectueux de l'environnement. C'est précisément l'ambition d'ExceLAB, tester et valider de nouveaux concepts pour gagner en performance".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.