Saint-Gobain : encore des avis

Saint-Gobain : encore des avis
Saint-Gobain matériaux construction

Boursier.com, publié le jeudi 10 juin 2021 à 12h35

Saint-Gobain qui s'attend à réaliser un résultat opérationnel record au premier semestre 2021, campe sur les 57 euros ce jeudi en bourse de Paris, alors que le spécialiste des matériaux de constructions a expliqué que les ventes des mois d'avril et mai avaient continué d'afficher de "très bonnes tendances", soutenues par la dynamique du marché de la rénovation en Europe, tout particulièrement en France, la croissance des marchés de la construction en Amériques et en Asie-Pacifique, ainsi que par la poursuite de l'amélioration séquentielle des marchés industriels. La situation sanitaire reste toutefois incertaine, en particulier au Brésil - avec un impact limité sur les activités du groupe - et en Inde, pénalisée sur les deux derniers mois...

Saint-Gobain qui s'attend à réaliser un résultat opérationnel record au premier semestre 2021, campe sur les 57 euros ce jeudi en bourse de Paris, alors que le spécialiste des matériaux de constructions a expliqué que les ventes des mois d'avril et mai avaient continué d'afficher de "très bonnes tendances", soutenues par la dynamique du marché de la rénovation en Europe, tout particulièrement en France, la croissance des marchés de la construction en Amériques et en Asie-Pacifique, ainsi que par la poursuite de l'amélioration séquentielle des marchés industriels. La situation sanitaire reste toutefois incertaine, en particulier au Brésil - avec un impact limité sur les activités du groupe - et en Inde, pénalisée sur les deux derniers mois...

Dans ces conditions, le résultat d'exploitation devrait clairement dépasser le niveau historique du second semestre 2020. La marge d'exploitation des six premiers mois de l'exercice devrait également atteindre un nouveau record.
Saint-Gobain dévoilera les résultats complets de son premier semestre et les perspectives pour l'année 2021 le 29 juillet prochain... En attendant, Deutsche Bank a, à son tour, relevé son objectif de cours de 52 à 70 euros en restant à l'achat', tandis que JP Morgan avait déjà réhaussé son objectif de cours à 75 euros, de même qu'UBS qui a revalorisé le sien à 63,5 euros (achat), le dossier restant soutenu par le créneau porteur de la rénovation immobilière, les plans de relance et les investissements dits "verts"...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.