Saint-Gobain : le marché est impressionné

Saint-Gobain : le marché est impressionné©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 07 janvier 2021 à 09h23

Saint-Gobain s'envole de 8% à 43,2 euros dans les premiers échanges, les investisseurs saluant logiquement la très bonne fin d'année du spécialiste des matériaux de construction. Le groupe a indiqué hier soir que ses ventes du 4e trimestre devraient nettement dépasser les attentes pour atteindre environ 10,2 milliards d'euros, affichant une croissance interne (structure et taux de change comparables) supérieure à 6%, avec une très bonne tendance de prix. Le résultat d'exploitation du second semestre dépassera de son côté 2 MdsE, soit une croissance de plus de 20% à données comparables. La marge d'exploitation de la période atteindra ainsi un niveau record.

Saint-Gobain s'envole de 8% à 43,2 euros dans les premiers échanges, les investisseurs saluant logiquement la très bonne fin d'année du spécialiste des matériaux de construction. Le groupe a indiqué hier soir que ses ventes du 4e trimestre devraient nettement dépasser les attentes pour atteindre environ 10,2 milliards d'euros, affichant une croissance interne (structure et taux de change comparables) supérieure à 6%, avec une très bonne tendance de prix. Le résultat d'exploitation du second semestre dépassera de son côté 2 MdsE, soit une croissance de plus de 20% à données comparables. La marge d'exploitation de la période atteindra ainsi un niveau record.

Pour Citi, ces résultats mettent en évidence l'amélioration de la croissance et du profil de marge de Saint-Gobain dans le cadre de son plan "Transform & Grow", qui est considéré comme crucial pour une poursuite du re-rating du titre. La bonne reprise du marché automobile européen et la vigueur continue des marchés résidentiels, notamment en Amérique, ont probablement contribué à ces bons résultats.

Bryan Garnier relève pour sa part sa recommandation sur le titre à l''achat' avec une cible remontée de 35 à 46 euros. Le broker se dit surpris par les performances très impressionnantes de Saint-Gobain, tant en termes de dynamisme commercial que de performances opérationnelles. Il admet que l'activité a été plus forte que prévu d'une part, tandis que le profil des coûts s'est remarquablement amélioré au cours du second semestre. Il ne s'attendait pas à ce que le plan "Transform & Grow" ait un tel impact sur le groupe au cours de cette année très particulière.

Enfin, Oddo BHF revalorise le dossier de 45 à 51 euros ('achat'). Au-delà d'une valorisation toujours attractive, l'analyste pense que le titre sera tiré par la révision à la hausse de la séquence bénéficiaire, des nouvelles cessions (Pont à Mousson et de la Distribution UK ?) et les décisions à venir concernant l'évolution de la gouvernance
(séparation des fonctions de président et directeur général).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.