Sanofi : du neuf pour Dupixent

Sanofi : du neuf pour Dupixent©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 26 octobre 2020 à 13h06

Des résultats positifs supplémentaires ont été présentés dans le cadre de la partie A d'un essai pivot de phase III évaluant l'utilisation expérimentale de Dupixent (dupilumab) pour le traitement de l'oesophagite à éosinophiles chez des patients âgées de 12 ans et plus, annonce Sanofi. Conformément à ce qui a déjà été annoncé, l'essai a atteint son principal critère composite d'évaluation, de même que l'ensemble de ses critères d'évaluation secondaires. De nouvelles données récentes montrant des améliorations supplémentaires de la sévérité et de l'étendue de la maladie à l'échelle microscopique, de même qu'une normalisation de l'expression des gènes associés à une inflammation de type 2, ont été présentées aux éditions virtuelles 2020 du Congrès de l'American College of Gastroenterology (ACG) et de la semaine de l'United European Gastroenterology (UEG).

Il n'existe à l'heure actuelle aucun médicament approuvé par la FDA pour le traitement de l'oesophagite à éosinophiles, une maladie chronique et progressive de l'oesophage qui altère son fonctionnement. Au fil du temps, une hyper-inflammation de type 2 peut provoquer une fibrose et un rétrécissement de l'oesophage et causer des troubles de la déglutition. En l'absence de traitement, cette maladie peut affecter la capacité à s'alimenter et provoquer des impactions alimentaires (blocage des aliments dans l'oesophage) nécessitant une prise en charge médicale urgente.

Les résultats annoncés précédemment ont montré que Dupixent améliore les indicateurs symptomatiques, structurels et histologiques de l'oesophagite à éosinophiles. L'utilisation de Dupixent pour le traitement de l'oesophagite à éosinophiles est expérimentale et aucun organisme réglementaire ne l'a encore pleinement évaluée.

"Les résultats de cet essai montrent que le dupilumab améliore significativement la capacité à avaler des patients, de même que la structure de l'oesophage, grâce à son action ciblée sur l'inflammation de type 2. Cette action contribue à inverser les lésions tissulaires et la fibrose qui ont généralement tendance à s'aggraver au fil du temps", a déclaré le docteur Evan S. Dellon, M.P.H., Professeur de gastroentérologie et d'hépatologie à la faculté de médecine de l'Université de Caroline du Nord et investigateur principal de l'essai. "Ces résultats montrent également que l'oesophagite à éosinophiles est une maladie causée par des facteurs qui ne sont pas exclusivement liés à un taux élevé d'éosinophiles. Le dupilumab, qui cible l'activité de l'IL-4 et de l'IL-13 à l'origine de l'inflammation de type 2, a permis d'obtenir des améliorations significatives d'un large éventail d'indicateurs cliniques, anatomiques, cellulaires et moléculaires".

La partie A de cet essai randomisé, en double aveugle, contrôlé par placebo a inclus 81 patients âgés de 12 ans et plus souffrant d'oesophagite à éosinophiles qui ont été traités par Dupixent 300 mg une fois par semaine pendant 24 semaines.

Les résultats de tolérance de l'essai ont concordé avec les données relatives au profil de sécurité bien établi de Dupixent dans ses indications approuvées.

En septembre, la FDA des États-Unis a accordé la désignation de Breakthrough Therapy (traitement innovant) à Dupixent (dupilumab) dans le traitement de l'oesophagite à éosinophiles des patients âgés de 12 ans et plus.

À ce jour, Dupixent a été étudié chez plus de 10.000 patients dans le cadre de 50 essais cliniques consacrés au traitement de diverses maladies chroniques portant une signature inflammatoire de type 2. En plus des indications actuellement approuvées, Sanofi et Regeneron consacrent plusieurs programmes de développement clinique au dupilumab et l'étudient dans le traitement de maladies portant une signature inflammatoire allergique ou de type 2, comme l'oesophagite à éosinophiles (phase III), la dermatite atopique pédiatrique (6 mois à 5 ans, phase II/III), l'asthme pédiatrique (6 à 11 ans, phase III), la bronchopneumopathie chronique obstructive (phase III), la pemphigoïde bulleuse (phase III), le prurigo nodulaire (phase III), l'urticaire chronique spontanée (phase III) et les allergies alimentaires et environnementales (phase II). Ces indications potentielles du dupilumab sont expérimentales. Le dupilumab est développé conjointement par Sanofi et Regeneron dans le cadre d'un accord de collaboration global.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.