Sanofi : du nouveau concernant Libtayo (cemiplimab)

Sanofi : du nouveau concernant Libtayo (cemiplimab)©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 05 mai 2020 à 07h04

Les premières données d'un essai clinique pivot en ouvert, à un seul groupe de traitement, consacré à l'inhibiteur PD-1 Libtayo (cemiplimab) de Sanofi et Regeneron chez des patients atteints d'un carcinome basocellulaire (CBC) au stade avancé ayant progressé ou présentant une intolérance à un traitement antérieur par inhibiteur de la voie Hedgehog (HHI) ont été annoncées aujourd'hui.
Libtayo a permis d'obtenir des réponses durables et cliniquement significatives auprès de cette catégorie de patients pour lesquels il n'existe aucun traitement approuvé. Sanofi et Regeneron prévoient des soumissions réglementaires en 2020.

Le carcinome basocellulaire est un cancer de la peau et le cancer le plus fréquent dans le monde. Aux États-Unis seulement, environ 2 millions de nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. Bien que la grande majorité des CBC soient diagnostiqués tôt et traités par chirurgie ou radiothérapie, une petite proportion d'entre eux peuvent atteindre un stade avancé et pénétrer plus profondément dans les tissus (stade localement avancé), ce qui les rend plus difficiles à traiter.

Aux États-Unis, environ 20.000 patients sont atteints d'un CBC au stade avancé et environ 3.000 en décèdent chaque année selon les estimations. Le CBC est le deuxième cancer de la peau non-mélanome contre lequel Libtayo a permis d'obtenir des résultats, les premiers pour cette classe de médicaments. Libtayo a par ailleurs été approuvé aux États-Unis dans le traitement du carcinome épidermoïde cutané (CEC) au stade avance en 2018.

Dans le cadre de l'essai, le taux de réponse objective des patients atteint d'un CBC localement avancé (n=84) s'est établi à 29% (IC à 95% : 19%-40%), avec une durée de réponse estimée à plus d'un an pour 85% des répondeurs au traitement. Le taux de contrôle durable de la maladie (réponse ou maladie stable pendant au moins 6 mois) s'est établi à 60% (IC à 95% : 48%-70%). Selon l'analyse préliminaire des données relatives aux patients atteints d'un CBC métastatique (n=28), le taux de réponse objective était de 21% (IC à 95% : 8%-41%), avec une durée de réponse estimée à plus d'un an pour 83% des répondeurs au traitement. Le taux de contrôle durable de la maladie s'est établi à 46 % (IC à 95% : 28%-66%). Toutes les données ont été évaluées par un comité indépendant de suivi des données. Les données devraient continuer d'évoluer au fur et à mesure qu'avancera le suivi des deux groupes de patients.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.