Sanofi et GSK débutent une étude internationale de phase III pour évaluer l'efficacité de leur candidat-vaccin contre la COVID-19

Sanofi et GSK débutent une étude internationale de phase III pour évaluer l'efficacité de leur candidat-vaccin contre la COVID-19©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 27 mai 2021 à 07h28

Sanofi et GSK annoncent aujourd'hui que le recrutement des participants dans leur étude clinique de phase III, visant à évaluer la sécurité, l'efficacité et l'immunogénicité de leur candidat-vaccin recombinant avec adjuvant contre la COVID-19, a débuté. Dans le cadre de cette étude internationale de phase III, randomisée, en double aveugle, contrôlée par placebo, plus de 35.000 volontaires âgés de 18 ans et plus seront recrutés dans différents pays, dont les États-Unis et plusieurs pays d'Asie, d'Afrique et d'Amérique latine.

Sanofi et GSK annoncent aujourd'hui que le recrutement des participants dans leur étude clinique de phase III, visant à évaluer la sécurité, l'efficacité et l'immunogénicité de leur candidat-vaccin recombinant avec adjuvant contre la COVID-19, a débuté. Dans le cadre de cette étude internationale de phase III, randomisée, en double aveugle, contrôlée par placebo, plus de 35.000 volontaires âgés de 18 ans et plus seront recrutés dans différents pays, dont les États-Unis et plusieurs pays d'Asie, d'Afrique et d'Amérique latine.

Le critère principal d'évaluation de l'étude est la prévention des formes symptomatiques de la COVID-19 chez des adultes n'ayant jamais été infectés par le SARS-CoV-2, tandis que ses critères d'évaluation secondaires sont la prévention des formes sévères de COVID-19 et la prévention d'une infection asymptomatique. L'étude se déroulera en deux parties - la première pour évaluer l'efficacité de la formulation vaccinale ciblant le virus originel D.614 (Wuhan) et la seconde, pour évaluer une deuxième formulation ciblant le variant B.1.351 (ou variant sud-africain).
Des preuves scientifiques récentes1 ont montré que les anticorps générés contre le variant B.1.351 pourraient en effet conférer une protection croisée étendue contre d'autres variants plus transmissibles. Le plan de l'étude de phase III, qui sera menée dans plusieurs pays différents, permettra également d'évaluer l'efficacité du candidat-vaccin contre plusieurs variants en circulation.

Au vu des résultats intermédiaires encourageants de phase II obtenus récemment, les deux entreprises débuteront également, dans les prochaines semaines, des études cliniques visant à évaluer la capacité du candidat-vaccin recombinant avec adjuvant à générer une forte réponse immunitaire de rappel, quelle que soit la technologie vaccinale initiale reçue.

"Les premières vaccinations dans le cadre de cette importante étude pivot de phase III ont débuté et nous nous en félicitons car nous pensons que notre plateforme technologique unique aboutira à une solution vaccinale d'une grande utilité clinique ", a déclaré Thomas Triomphe, Vice-Président exécutif et responsable Monde de Sanofi Pasteur. " Nous avons adapté la stratégie de développement de notre vaccin de manière à tenir compte de l'évolution constante du virus et à anticiper les besoins qui émergeront après la pandémie. Cette étude clinique témoigne de la rapidité et de l'agilité de l'approche avec laquelle nous cherchons à surmonter l'impact de cette pandémie."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.