Sanofi et Regeneron veulent démocratiser le Praluent aux Etats-Unis

Sanofi et Regeneron veulent démocratiser le Praluent aux Etats-Unis
Une boîte de l'anticholestérol Praluent, vendue aux Etats-Unis.

Boursier.com, publié le lundi 12 mars 2018 à 07h56

Afin de permettre aux patients présentant des besoins importants d'avoir accès plus rapidement, dans des conditions économiquement abordables, à Praluent (alirocumab) -solution injectable permettant de diminuer les concentrations de cholestérol-LDL dans le sang- Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals proposeront ce médicament à un prix net réduit aux organismes payeurs américains acceptant de réduire les obstacles d'accès aux patients à risque élevé.

Ce prix net sera aligné sur les résultats d'une nouvelle analyse coût-efficacité, pour les patients à risque élevé, réalisée par l'organisme américain l'Institute for Clinical and Economic Review (ICER).

Les 2 entreprises adopteront une approche dite de "médecine de précision" pour remédier à la charge des maladies cardiovasculaires. Elles concentreront leurs efforts sur les patients à risque élevé, davantage exposés à de futurs événements cardiovasculaires, comme ceux ayant déjà présenté un événement coronarien et qui qui ne parviennent pas à ramener leur taux de cholestérol LDL (LDL-C) sous la barre des 100 mg/dl malgré un traitement par statines à la dose maximale tolérée.

En application des procédures de confidentialité de l'Icer, Sanofi et Regeneron ont permis à l'Institut de bénéficier d'un accès anticipé aux données de l'essai Odyssey Outcomes afin qu'il puisse procéder à une nouvelle évaluation de la valeur de l'alirocumab, en prenant en compte les résultats d'Odyssey Outcomes. L'Icer est un organisme indépendant spécialisé dans l'évaluation du rapport coût-bénéfice des médicaments soumis à prescription médicale et d'autres innovations dans le domaine de la santé.

Des représentants de Sanofi et de Regeneron rencontreront les responsables des régimes d'assurance maladie américains pour discuter des ajustements potentiels aux prix nets consentis aux régimes qui accepteront de garantir aux patients à risque élevé un accès plus simple et direct au médicament. Les 2 entreprises prévoient également de collaborer avec les cardiologues, le moment voulu, pour définir les meilleures pratiques en termes de réduction des obstacles à l'accès et pour garantir que les patients auxquels ce médicament est prescrit puissent l'obtenir rapidement et efficacement.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.