Sanofi franchit un premier écueil dans le rachat de Bioverativ

Sanofi franchit un premier écueil dans le rachat de Bioverativ©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 23 février 2018 à 10h23

Le délai légal de la période d'attente prévue par la loi antitrust américaine Hart-Scott-Rodino est arrivé à son terme concernant le rachat de Bioverativ par Sanofi, ce qui signifie que le régulateur américain de la concurrence n'a pas d'objection à la transaction. Le laboratoire français a déposé le 7 février une offre formelle de rachat de l'Américain libellée à 105 dollars l'action en numéraire. La réalisation reste subordonnée à diverses conditions, notamment l'apport d'au moins la majorité des actions ordinaires en circulation immédiatement avant l'expiration de l'offre, à la réitération de l'opinion fiscale délivrée à la signature et à d'autres conditions usuelles. L'offre expirera une minute après 23 h 59, heure de New York, le mercredi 7 mars 2018.

Sanofi a annoncé en janvier le rachat de Bioverativ, un spécialiste du développement de traitements contre l'hémophilie et d'autres troubles hématologiques rares. L'opération coûtera 11,6 milliards de dollars. Les conseils d'administration des deux sociétés ont validé à l'unanimité le projet. La transaction permet au Français de renforcer sa médecine de spécialités en général et sa présence dans les maladies rares. Le marché de l'hémophilie représente environ 10 milliards de dollars de ventes annuelles, soit le plus gros segment des maladies rares. Les deux produits-phares de Bioverativ, Eloctate et Alprolix, ont permis au laboratoire de dégager en 2016 des ventes de 847M$ et 41M$ de redevances. Bioverativ dispose aussi en portefeuille d'un programme en phase III pour la maladie d'agglutinine froide et de divers autres développements au stade précoce et de collaborations.

La transaction aura un effet positif immédiat sur le bénéfice par action de Sanofi, qui s'accroîtrait à 5% en 2019. Le retour sur capitaux investis sera supérieur au coût du capital dans un délai de trois ans.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.