Sanofi : le nirsevimab a atteint son critère d'évaluation principal

Sanofi : le nirsevimab a atteint son critère d'évaluation principal©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 26 avril 2021 à 08h40

Un essai de phase III montre que le nirsevimab protège les nourrissons en bonne santé contre les infections causées par le virus respiratoire syncytial, se réjouit Sanofi : l'essai de phase III du nirsevimab a atteint son critère d'évaluation principal plus tôt que prévu ; les soumissions réglementaires en vue de son indication pour tous les nourrissons devraient débuter en 2022.

Un essai de phase III montre que le nirsevimab protège les nourrissons en bonne santé contre les infections causées par le virus respiratoire syncytial, se réjouit Sanofi : l'essai de phase III du nirsevimab a atteint son critère d'évaluation principal plus tôt que prévu ; les soumissions réglementaires en vue de son indication pour tous les nourrissons devraient débuter en 2022.

L'administration d'une dose de nirsvimab, premier vaccin de sa classe pharmacothérapeutique, est étudiée pour déterminer si elle confère une protection à tous les nourrissons pendant la première saison VRS de leur vie.

L'essai consacré au nirsevimab a atteint son critère d'évaluation principal et a permis d'observer une réduction absolue statistiquement significative des infections des voies respiratoires inférieures causées par le VRS, chez les nourrissons prématurés et à terme en bonne santé, comparativement au placebo, pendant toute la durée d'une saison type de circulation du VRS. Aucune différence cliniquement significative n'a été observée dans les résultats de sécurité entre les groupes nirsevimab et placebo. Dans le cadre de l'essai, le profil global de sécurité du nirsevimab est resté cohérent avec les résultats rapportés antérieurement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.