Sanofi : nouveaux résultats dans le myélome multiple en rechute

Sanofi : nouveaux résultats dans le myélome multiple en rechute©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 02 juin 2020 à 14h59

Sarclisa (isatuximab) en association avec du carfilzomib et de la dexaméthasone permet d'obtenir une survie sans progression supérieure et une profondeur de réponse cliniquement significative chez les patients présentant un myélome multiple en rechute, explique Sanofi. Sarclisa en association avec du carfilzomib et de la dexaméthasone a réduit le risque de progression de la maladie ou de décès de 47% comparativement au traitement standard par carfilzomib et dexaméthasone (association Kd) seulement.

L'ajout de Sarclisa à l'association Kd a permis d'observer un taux de réponse soutenu considérable, avec des concentrations indétectables de cellules du myélome multiple chez près de 30% des patients présentant un MM en rechute (MRD négative, moyennant une sensibilité de 10-5).

Les résultats de la première analyse intermédiaire planifiée des données de l'essai de phase III IKEMA ont été sélectionnés en vue de leur présentation au Congrès virtuel de l'EHA25. Ces résultats intermédiaires seront présentés dans le cadre d'une session de dernière minute du Congrès virtuel (EHA25) de l'Association européenne d'hématologie, le 14 juin 2020, et formeront la base de soumissions réglementaires dans le courant de l'année.

"Dans le cadre de l'essai de phase III IKEMA, l'ajout de Sarclisa à l'association carfilzomib-dexaméthasone a réduit le risque de progression de la maladie ou de décès de 47%, comparativement à l'association carfilzomib-dexaméthasone seulement", a déclaré le docteur Philippe Moreau du Service d'hématologie du CHU de Nantes en France. "Ces résultats donnent à penser que Sarclisa a le potentiel de devenir le nouveau traitement de référence du myélome multiple en rechute".

Bien que la survie médiane sans progression (SSP), définie par le délai pour observer une progression de la maladie ou le décès, se soit établie à 19,15 mois pour les patients traités par l'association Kd seulement, la SSP médiane des patients traités par Sarclisa combiné à l'association Kd n'avait pas encore été atteinte au moment où l'analyse intermédiaire planifiée a été réalisée. Les profils de sécurité et de tolérance de Sarclisa observés dans le cadre de l'essai ont été cohérents avec ceux observés dans le cadre d'autres essais cliniques et aucun nouveau signal de sécurité n'a été signalé.

"Il s'agit-là du deuxième essai de phase III dans le cadre duquel l'ajout de Sarclisa permet d'obtenir des résultats supérieurs au traitement standard et dont les résultats viennent conforter les données croissantes attestant de la différence significative que notre anticorps monoclonal anti-CD38 peut apporter dans la vie des patients", a souligné le docteur John Reed, Ph.D., Responsable Monde de la Recherche et Développement de Sanofi. "Nous pensons que Sarclisa a le potentiel de devenir l'anti-CD38 de référence dans le traitement du myélome multiple. Nous attendons avec impatience les résultats de futurs essais cliniques qui nous permettront de mieux comprendre l'impact de Sarclisa dans le traitement de cette maladie au stade précoce".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.