Sanofi obtient un avis positif du CHMP pour son vaccin contre la dengue

Sanofi obtient un avis positif du CHMP pour son vaccin contre la dengue©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 19 octobre 2018 à 16h06

Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP, Committee for Medicinal Products for Human Use) de l'Agence européenne des médicaments (EMA) a rendu un avis positif concernant la demande d'autorisation de mise sur le marché du vaccin contre la dengue de Sanofi. Il a aussi recommandé son approbation en Europe. "Il s'agit d'une bonne nouvelle pour les personnes qui vivent dans des régions d'Europe où la dengue est endémique et où de fréquentes flambées de la maladie les exposent à un risque de réinfection par un sérotype différent du virus, souvent avec des symptômes plus sévères que lors de la première infection", précise Su-Peing Ng, Responsable des Affaires médicales Globales de Sanofi Pasteur. "Sanofi s'engage à garantir l'accès à la vaccination contre la dengue dans le cadre d'efforts de prévention intégrés visant à réduire le fardeau que cette maladie fait peser sur les populations vivant dans les zones d'endémie".

L'indication du vaccin contre la dengue recommandée par le CHMP est la prévention de la dengue causée par les sérotypes 1, 2, 3 et 4 du virus de la dengue chez les personnes de 9 à 45 ans ayant déjà été infectées par le virus et vivant dans des zones d'endémie. L'autorisation de mise sur le marché de la Commission européenne est attendue en décembre 2018.

Le vaccin contre la dengue a été évalué dans le cadre d'études cliniques ayant inclus plus de 40 000 personnes dans 15 pays. Des études cliniques d'efficacité et de tolérance de grande envergure ont par ailleurs permis de recueillir jusqu'à six années de données de suivi.

Le vaccin, dénommé Dengvaxia, a reçu une autorisation de mise sur le marché dans 20 pays pour la prévention de la dengue.

Rappelons que la dengue est une maladie invalidante généralement caractérisée par une fièvre prolongée et de sévères douleurs articulaires. Elle peut parfois évoluer vers des complications potentiellement mortelles, appelées dengue hémorragique, nécessitant souvent des soins hospitaliers. Il n'existe aujourd'hui aucun traitement spécifique contre cette maladie. Selon l'OMS, l'incidence de la dengue a progressé de manière spectaculaire dans le monde au cours des dernières décennies et elle menace aujourd'hui près de la moitié de la population mondiale dans 128 pays.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.