Santander : énorme perte annuelle

Santander : énorme perte annuelle
Santander banque

Boursier.com, publié le mercredi 03 février 2021 à 08h19

Plombé par d'importantes charges de restructuration et la hausse de ses provisions en lien avec la pandémie, Santander a essuyé une énorme perte de 8,77 milliards d'euros l'an passé, la première de son histoire. Le profit sous-jacent a reculé de son côté de 38% à 5,081 MdsE. Le géant bancaire espagnol, qui a annoncé en décembre plus de 3.500 suppressions d'emplois supplémentaires en Espagne, a vu son profit net plonger de 90% au quatrième trimestre à 277 ME (381,2 ME de consensus). Les revenus nets d'intérêts ont atteint 8,02 MdsE alors que la banque a généré autant de revenus provenant des prêts et des commissions l'année dernière qu'en 2019. Elle a une fois de plus bénéficié de la dynamique de ses activités sud-américaines, brésiliennes en tête, pour compenser la faiblesse de son marché domestique.

Plombé par d'importantes charges de restructuration et la hausse de ses provisions en lien avec la pandémie, Santander a essuyé une énorme perte de 8,77 milliards d'euros l'an passé, la première de son histoire. Le profit sous-jacent a reculé de son côté de 38% à 5,081 MdsE. Le géant bancaire espagnol, qui a annoncé en décembre plus de 3.500 suppressions d'emplois supplémentaires en Espagne, a vu son profit net plonger de 90% au quatrième trimestre à 277 ME (381,2 ME de consensus). Les revenus nets d'intérêts ont atteint 8,02 MdsE alors que la banque a généré autant de revenus provenant des prêts et des commissions l'année dernière qu'en 2019. Elle a une fois de plus bénéficié de la dynamique de ses activités sud-américaines, brésiliennes en tête, pour compenser la faiblesse de son marché domestique.

Les provisions pour créances douteuses ont atteint 2,61 MdsE sur le trimestre contre 2,96 MdsE de consensus, et les charges de restructurations se sont élevées à 1,146 MdE.

Le ratio CET1 ressort à 12,34%, au-dessus de l'objectif de la banque de 11 à 12%, alors que le management a finalement décidé de verser un dividende de 2,75 cents par titre contre un montant de 10 cents approuvé en AG à la suite des dernières recommandations de la Banque centrale européenne. L'intention du Conseil d'administration est de rétablir un retour aux actionnaires en numéraire représentant de 40 à 50% du bénéfice sous-jacent, à moyen terme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.