Sartorius Stedim Biotech prévoit de renouer avec la dynamique en 2018

Sartorius Stedim Biotech prévoit de renouer avec la dynamique en 2018©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 31 janvier 2018 à 07h44

L'exercice 2017 de Sartorius Stedim Biotech est bien une année de transition après les taux de progression insolents des deux précédents millésimes. La rentabilité s'est effritée et la croissance est au plancher. 2018 devrait permettre de redresser la barre, assure le management, et de renouer avec la hausse de l'activité et des résultats.

Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 1,08 milliard d'euros, en croissance de 2,8 % en données brutes et de 4,1 % sur une base comparable. Les prises de commandes ont progressé plus rapidement, pour atteindre 1,16 MdE, en hausse de 7,5% en données brutes et de 8,8 % en comparable. L'EBITDA courant ressort à 294,9 millions d'euros, en hausse de 2,2 %, soit une marge qui recule légèrement à 27,3 %. Le bénéfice net courant, à 180,4 ME, est également en hausse de 2,2 %. Le consensus S&P Global Market Intelligence (7 analystes) visait 1,08 MdE de revenus, 291 ME d'EBITDA et 157,6 ME de bénéfice net. En octobre, la société avait révisé en baisse ses objectifs, en tablant sur une croissance d'environ 4 % à taux constants contre 8 à 12 % précédemment, pour une marge d'Ebitda proche des 27,5 % de l'année précédente.

Le management rappelle que la performance est limitée par deux années particulièrement dynamiques en 2015 et 2016 et par un "environnement en partie difficile pour l'activité". "La dynamique a été temporairement freinée par le déstockage des stocks clients, ainsi que par des goulets d'étranglement transitoires dans la production et l'approvisionnement qui ont particulièrement pesé sur la région Amériques", explique l'entreprise, qui a en revanche bien fonctionné en Asie. Le point positif, c'est la hausse deux fois plus rapide des entrées de commandes par rapport à l'activité. Cette année, Sartorius Stedim Biotech vise une hausse du chiffre d'affaires de l'ordre de 7 % à 10 % et une hausse de la marge d'EBITDA courant d'environ 0,5 point de pourcentage par rapport aux 27,3 % de l'exercice précédent. Les dépenses d'investissement devraient représenter environ 15 % du chiffre d'affaires. Les prévisions sont formulées à taux de change constant. A compter de 2018, la réforme fiscale américaine devrait conduire à une réduction du taux d'impôt du groupe de 2 points de pourcentage à actuellement 26 %.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.