Schneider Electric grimpe après le relèvement des objectifs

Schneider Electric grimpe après le relèvement des objectifs©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 22 octobre 2020 à 09h26

Schneider Electric rehausse ses objectifs annuels après un solide troisième trimestre. Le fabricant de matériel électrique, dont les produits vont des chargeurs électriques pour voitures à la robotique industrielle, a dégagé un chiffre d'affaires de 6,458 milliards d'euros au troisième trimestre, en repli de 2,8% mais en hausse organique de 1,3%. Le consensus était positionné à 5,95 MdsE.

Guidance annuelle relevée

Fort de ce trimestre meilleur que prévu, le management vise désormais une baisse de 5% à 7% de son chiffre d'affaires 2020, contre un repli de 7% à 10% prévue en juillet, alors que la marge d'EBITA ajustée est anticipée entre 15,1% et 15,4%, contre 14,5%-15,1% précédemment. Le groupe demeure toujours engagé sur son ambition de marge d'EBITA ajusté d'environ 17% en 2022.

Jean-Pascal Tricoire, PDG, commente : "au cours du troisième trimestre, la performance de Schneider Electric a rebondi fortement, renouant avec la croissance dans de nombreuses économies ayant assoupli les mesures strictes de confinement en place au deuxième trimestre. Nous avons observé une reprise progressive de toute l'activité sur la période soutenue d'une part par les clients ayant passé leurs commandes précédemment et d'autre part par les initiatives de restockage sur certains canaux de distribution... Si les niveaux de contagion du COVID-19 continuent de générer de l'incertitude pour le quatrième trimestre, la crise a renforcé l'intérêt de nos clients pour le développement durable et la digitalisation, deux domaines sur lesquels nous concentrons notre stratégie, et a accéléré l'adoption de notre offre complète de solutions digitales afin de répondre à ces besoins croissants".

Le titre grimpe

Le marché salue ces annonces avec un titre qui grimpe de 2,1% à 108,3 euros, en tête du CAC40. RBC ('surperformer') évoque une performance nettement meilleure qu'anticipée avec des ventes supérieures d'environ 7% au consensus, qui prévoyait un déclin organique. La gestion de l'énergie et l'automatisation industrielle sont toutes deux "fortement en avance" sur les attentes, profitant de la demande refoulée et de la reconstitution des stocks. Les hausses de prix ont également contribué à la croissance au cours du trimestre, ce qui aura probablement un impact positif sur les marges. Pour le broker, la société continue à tenir ses promesses sur les aspects clés du 'cas d'investissement'.

A l''achat' sur le dossier, Oddo BHF estime que le groupe présente des atouts clés en sortie de crise, parmi lesquels une dynamique de gains de parts de marché, une poursuite de l'amélioration de la marge d'EBIT ajusté (+200 pb sur la période 2020/22e), une forte génération de free cash-flow (avec 3,1 MdsE attendus en moyenne sur la période 2020/22e) et une stratégie reposant sur la digitalisation (environ 40% du CA en produits, solutions et services connectés) et sur l'efficacité énergétique (en faisant un véhicule ESG). L'objectif de cours est maintenu à 123 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.