Schneider Electric relève son objectif

Schneider Electric relève son objectif
Jean Pascal Tricoire, Président du Directoire Schneider Electric

Boursier.com, publié le jeudi 25 juillet 2019 à 08h10

Au 1er semestre, le chiffre d'affaires de Schneider Electric se monte à 13,2 milliards d'euros (12,31 MdsE au 1e semestre 2018). Il est en croissance de +5,4%.

La marge brute est en hausse organique de +6,2%, le taux de marge brute s'améliorant de 30 points de base en organique à 39,4% au 1er semestre 2019, principalement grâce à une hausse des prix et une bonne productivité.

L'Ebita ajusté du 1er semestre 2019 atteint 1,96 MdE, soit une croissance organique de +10,9%, tandis que la marge d'Ebita ajusté s'élève à 14,8%, en amélioration de +70 points de base.

Le résultat des activités non poursuivies s'établit à +4 ME. Il inclut le résultat net après impôts de l'activité Solar.

Le résultat net s'établit à 993 millions d'euros au 1er semestre, en baisse de -3% par rapport au 1er semestre 2018.

Le résultat net ajusté est de 1,255 MdE, en hausse de +10% par rapport à la même période l'année dernière.

La très forte génération de cash-flow libre s'élève à 837 ME malgré une croissance du chiffre d'affaire résultant en une légère augmentation des dépenses d'investissements nettes et une consommation accrue du besoin en fond de roulement. Les dépenses d'investissements nettes s'élèvent à 380 ME, soit environ 3% du chiffre d'affaires. Au 1er semestre 2019, le besoin en fonds de roulement opérationnel augmente de 381 ME. La mise en oeuvre de la norme IFRS 16 augmente le cash-flow libre de 134 ME.

La dette nette de Schneider Electric s'établit à 6,079 MdsE au 30 juin (5,136 MdsE en décembre 2018), après paiement d'un dividende de 1,3 milliard d'euros et un rachat d'actions d'environ 80 ME au 1er semestre 2018, d'un montant de 74 ME d'acquisitions nettes.

Le paiement du dividende au titre de l'exercice fiscal 2019 aura lieu le 7 mai 2020.

Relèvement d'objectif

Le Groupe relève son objectif 2019 et entend poursuivre le déploiement de ses priorités stratégiques sur ses marchés clés tout en se focalisant sur son ambition d'améliorer la marge de c.+200 points de base (à taux de change constant) sur la période 2019-2021.
Le Groupe vise pour 2019 une croissance organique de l'Ebita ajusté comprise entre +6 et +8% (+4 et +7% initialement annoncé). Cette performance découlerait de la croissance organique du chiffre d'affaires combinée à l'amélioration de la marge.

Le Groupe vise une croissance organique de son chiffre d'affaires en 2019 comprise entre +4% et +5% (+3% à +5% visé initialement) traduisant la forte performance du Groupe au 1er semestre.

Schneider Electric vise l'amélioration organique de la marge d'Ebita ajusté dans la moitié supérieure de la fourchette comprise entre +20 et +50 points de base.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.