Schneider Electric : sous pression

Schneider Electric : sous pression©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 05 juin 2018 à 10h37

Contre la tendance, Schneider Electric abandonne 2% à 74 euros, en dernière position du CAC40. Le titre du spécialiste des automatismes industriels est victime d'une information de la 'Lettre de l'Expansion' qui affirme que le groupe "revoit ses budgets à la baisse en raison de la hausse des coûts du pétrole qui renchérit les prix des matières premières de l'équipementier électrique".

Contacté par Reuters, un porte-parole de Schneider Electric a rappelé qu'à l'occasion de la publication du chiffre d'affaires du premier trimestre, le groupe avait révisé son objectif de croissance organique pour 2018 dans la moitié haute de la fourchette de 3% à 5% pour 2018. Il a aussi confirmé une amélioration de sa marge d'Ebita ajustée dans le haut de la fourchette de 20 à 50 points de base. "Il n'y a aucun changement depuis et cet article ne fait référence à aucune information officielle de Schneider", a ajouté le porte-parole.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.