Scor bondit après l'accord surprise avec Covéa

Scor bondit après l'accord surprise avec Covéa©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 11 juin 2021 à 09h15

Scor bondit de 6% à 27,6 euros après avoir annoncé hier soir un accord surprise avec Covéa visant à mettre fin au conflit qui oppose les deux groupes depuis plusieurs années. Ce protocole d'accord transactionnel a pour objectif de créer les conditions pour un retour à des relations mutuellement bénéficiaires sur le long terme. Il doit également permettre aux deux acteurs "de renouer les relations de confiance et de soutien réciproque qui ont été les leurs durant de longues années".

Scor bondit de 6% à 27,6 euros après avoir annoncé hier soir un accord surprise avec Covéa visant à mettre fin au conflit qui oppose les deux groupes depuis plusieurs années. Ce protocole d'accord transactionnel a pour objectif de créer les conditions pour un retour à des relations mutuellement bénéficiaires sur le long terme. Il doit également permettre aux deux acteurs "de renouer les relations de confiance et de soutien réciproque qui ont été les leurs durant de longues années".

Concrètement, Covéa s'est engagé à consentir à Scor une option d'achat des titres qu'elle détient, transférable à tout tiers désigné par Scor, dans le respect de la règlementation, à un prix d'exercice de 28 euros par action et pendant une durée de 5 ans, afin que Scor puisse organiser cette sortie au mieux de ses intérêts. Covéa bénéficiera pendant tout le temps de sa détention, des dividendes attachés à ses titres.

Le groupe d'assurances mutualistes s'est également engagé à ne pas acheter, directement ou indirectement, seul ou de concert, pendant une durée de 7 ans, des actions Scor. Pour la même durée, Covéa renonce à toute remise d'une offre, formelle ou informelle, officielle ou non officielle, publique ou privée, directe ou indirecte, relative à une prise de contrôle de Scor, et à toute communication publique quant à une marque d'intérêt, une prise de participation ou une prise de contrôle de Scor, sauf demande explicite et préalable du conseil d'administration de Scor.

Covéa a également accepté de verser une indemnité transactionnelle de 20 ME à la Scor, soit le montant de la sanction infligée par le Tribunal de commerce de Paris à Thierry Derez et Covéa fin 2020. Les deux sociétés ont par ailleurs convenu de retirer immédiatement toutes les actions judiciaires intentées l'une contre l'autre.

Enfin, Scor va céder à Covéa 30% de tout le portefeuille d'affaires en cours Vie détenu par les entités de Scor en Irlande au 31 décembre 2020 contre un chèque d'un milliard de dollars.

Premier actionnaire de la Scor avec 8,4% du capital, Covéa, qui regroupe les assureurs GMF, MAAF et MMA, a tenté pendant de longs mois en 2018 de prendre le contrôle du réassureur avant de finalement jeter l'éponge en janvier 2019. Les deux groupes s'étaient depuis engagés dans une longue bataille judiciaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.