Scor : les allégations de manipulation de cours formulées par Covéa ne sont pas "étayées"

Scor : les allégations de manipulation de cours formulées par Covéa ne sont pas "étayées"©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 28 mai 2021 à 07h21

L'Autorité des marchés financiers a indiqué au Parquet national financier que les éléments dont elle dispose ne permettent pas d'étayer les accusations de manipulation de cours formulées par Covéa contre Denis Kessler, président directeur général de Scor.

L'Autorité des marchés financiers a indiqué au Parquet national financier que les éléments dont elle dispose ne permettent pas d'étayer les accusations de manipulation de cours formulées par Covéa contre Denis Kessler, président directeur général de Scor.

Scor se félicite ainsi que l'Autorité des marchés financiers, saisie par le Parquet national financier au sujet d'une plainte formulée par Covéa contre Denis Kessler, "a indiqué, le 27 mai, au Parquet national financier que les éléments dont elle dispose ne permettent pas d'étayer des allégations de manipulation de cours".

Scor rappelle que le jour de l'annonce par Covéa du dépôt de cette plainte, le 24 mars 2021, pour une prétendue manipulation de cours résultant du rachat par Scor entre le 25 octobre et le 10 décembre 2018 de ses propres actions, Scor avait déploré "une manoeuvre mensongère et infondée du groupe Covéa".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.