Scor résiste au gros temps

Scor résiste au gros temps©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 31 octobre 2017 à 10h49

Scor monte de 0,2% à 35,94 euros ce mardi, alors que le troisième trimestre 2017 a été marqué par une série exceptionnelle de catastrophes naturelles de grande ampleur... Comme annoncé le 9 octobre 2017, le coût des ouragans Harvey, Irma et Maria, ainsi que des séismes ayant affecté le Mexique, s'élève à 430 millions d'euros après rétrocession et impôts au troisième trimestre (598 millions d'euros après rétrocession et avant impôts). En conséquence de ces événements, Scor enregistre une perte nette de 267 millions d'euros au troisième trimestre 2017 et un résultat net de 25 millions d'euros au cours des 9 premiers mois de l'exercice.

Le ratio de solvabilité estimé du Groupe atteint environ 213% au 30 septembre 2017, situé dans la partie haute de la zone optimale de 185-220% définie dans le plan "Vision in Action". "Cela vient valider la stratégie et le modèle économique de Scor, fondés notamment sur une politique de souscription disciplinée, une appétence au risque contrôlée, un développement équilibré des deux branches de réassurance Vie et P&C, une diversification géographique et sectorielle importante, une solide protection du capital et une gestion d'actifs prudente. Cette stratégie témoigne une nouvelle fois de la capacité du Groupe à absorber des chocs de très grande ampleur" commente le management.

Les programmes de rétrocession ont réagi comme prévu, démontrant l'efficacité de la politique de protection du capital mise en place par le Groupe. A la suite des évènements récents, Scor conserve la majeure partie de ses capacités de rétrocession. La probabilité que le capital contingent de Scor soit déclenché en 2017 est extrêmement faible.
Les objectifs du plan stratégique "Vision in Action" sont confirmés. À ce stade, la politique de dividende reste inchangée et le programme de rachat d'actions sera réalisé avant mi-2019, comme prévu initialement.

Plan stratégique

Scor poursuit la mise en oeuvre de son plan stratégique "Vision in Action" et enregistre une solide croissance des primes brutes émises de 9,3% à taux de change constants au cours des neuf premiers mois de 2017, par rapport à la même période de 2016 (+8,9% à taux de change courants).

Cette croissance rentable émane des deux divisions du Groupe : la division Vie croît de +8,7% à taux de change constants sur l'ensemble de ses lignes de produits, en particulier dans les régions Amériques et Asie-Pacifique, et la division P&C, en hausse de +10% à taux de change constants, est portée par les solides renouvellements de janvier, avril et juin, notamment aux Etats-Unis.

Côté brokers, Jefferies et Citi ont ajusté respectivement leurs objectifs de cours à 39,5 et 35 euros...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.