Scor : sans réaction

Scor  : sans réaction©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 17 décembre 2020 à 15h52

Scor reste proche de l'équilibre à 27,70 euros, alors que la succession de Denis Kessler, président directeur général se prépare progressivement... Dans le cadre de travaux rigoureux menés depuis 2019 avec l'aide d'un cabinet de recrutement international, le comité des nominations s'est attaché à identifier le mode de gouvernance et les personnalités les plus à même d'assurer le développement de Scor dans les années à venir en créant de la valeur pour l'ensemble de ses parties prenantes. Suivant la recommandation du comité, le conseil d'administration a décidé la mise en oeuvre de la dissociation des fonctions de Président et de Directeur général, dans des conditions permettant le succès de la transition. Elle sera pleinement effective à l'issue de l'assemblée générale qui se tiendra au printemps 2022.

Le conseil d'administration a choisi à l'unanimité Benoît Ribadeau-Dumas comme prochain directeur général de SCor. A compter du 1er janvier 2021, Benoît Ribadeau-Dumas deviendra directeur général adjoint de Scor et rejoindra à ce titre le comité exécutif du Groupe. Le conseil d'administration proposera à l'Assemblée générale annuelle de 2021 de le nommer administrateur du Groupe, en vue d'une nomination en tant que directeur général à l'issue de l'Assemblée générale annuelle de 2022.

Le conseil d'administration a souhaité à l'unanimité que Denis Kessler poursuive son action en tant que président et une résolution en ce sens sera soumise à l'assemblée générale annuelle de 2021. Denis Kessler demeurera directeur général de Scor jusqu'à la nomination de Benoît Ribadeau-Dumas dans cette fonction au printemps 2022.
Parmi les derniers avis de brokers, Bryan Garnier a relevé son avis sur le réassureur de 'conviction à l'achat' à 'achat' avec un cours cible de 36 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.