Séché Environnement : confirme ses perspectives de croissance

Séché Environnement : confirme ses perspectives de croissance©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 09 mars 2020 à 19h17

Au 31 décembre 2019, Séché Environnement a confirmé sa stratégie d'acquisitions à l'International en prenant le contrôle de la société Kanay au Pérou, de Interwaste en Afrique du Sud, de Mecomer en Italie, et de Ciclo au Chili. Ces acquisitions représentent un chiffre d'affaires total en année pleine de l'ordre de 115 millions d'euros. Sur l'exercice, le Groupe a connu une croissance organique solide sur ses principaux marchés en France comme à l'International, en ligne avec ses attentes. Avec un chiffre d'affaires contributif de 687,8 ME, en progression de +22,7% par rapport à 2018, Séché Environnement affiche une forte croissance de son activité consolidée, qui reflète à la fois la qualité de la croissance organique sur son périmètre historique (+4,4%) et la contribution de son nouveau périmètre à l'International (+102,5 ME).

Sur son périmètre historique, le Groupe a connu une croissance solide en France (+4,1%) où le Groupe a bénéficié d'un environnement économique porteur, tandis que le périmètre international (+6,7% à périmètre et change constants) confirme la bonne orientation de ses principaux marchés.

Séché Environnement se situe ainsi, dès 2019, dans son objectif de chiffre d'affaires contributif 2020.

Les résultats opérationnels consolidés s'inscrivent en hausse sensible. En particulier, l'Excédent Brut d'Exploitation (EBE) s'établit à 135,4 ME (+24,6%) extériorisant une nouvelle progression de la rentabilité brute opérationnelle à 19,7% du chiffre d'affaires contributif (19,4% en 2018). A périmètre constant, l'EBE atteint 117 ME soit 20% du chiffre d'affaires contributif, réalisant ainsi dès 2019 l'objectif fixé pour 2020.

Le Résultat Opérationnel Courant (ROC) atteint 47,8 ME (+8,1%) soit 7% du chiffre d'affaires contributif (7,9% en 2018). La progression du ROC reflète la bonne orientation de l'EBE. Le résultat opérationnel s'établit à 46,8 ME, soit 6,8% du chiffre d'affaires contributif (38 ME soit 6,8% du chiffre d'affaires contributif en 2018).

Après comptabilisation d'intérêts minoritaires portés à -1,1 ME (-0,6 ME en 2018), le Résultat Net part du Groupe atteint 17,8 ME (15,6 ME en 2018). Il est en hausse de +14,1%.
Le Résultat net par action ressort ainsi à 2,27 euros (2 euros un an plus tôt).

Le groupe extériorise au 31 décembre 2019 un cash-flow opérationnel disponible de 56,7 ME (38,4 ME en 2018), soit une progression de 47,7%. La trésorerie disponible s'établit à 92,3 ME au 31 décembre 2019 (66,8 ME un an plus tôt) et contribue à conforter la situation de liquidité à 287,3 ME (261,6 ME au 31 décembre 2018). Les investissements industriels atteignent 72,5 ME en 2019 (65,1 ME un an plus tôt) soit 10,5% du chiffre d'affaires contributif, en ligne avec les objectifs de moyen terme du Groupe (entre 10% et 11%).

La dette financière nette consolidée atteint 399,4 ME au 31 décembre 2019 (317,4 ME un an plus tôt), portant le levier financier au niveau maîtrisé de 3,1x EBE (2,9x il y a un an), niveau très en-deçà du covenant bancaire fixé à 3,95x et pouvant être porté à 4,25x en cas d'acquisition.

Perspectives 2020 confirmées

Le maintien de tendances de marchés positives, en France comme sur ses principaux marchés à l'International, permet à Séché Environnement d'anticiper la poursuite de sa croissance sur son rythme actuel au niveau consolidé, avec une croissance de qualité en France et une progression dynamique de son activité à l'International.

Dans ce contexte favorable et pérenne, les premiers effets du plan d'efficience industrielle et du plan d'économies devraient permettre à la rentabilité opérationnelle brute (EBE / CA contributif) de progresser en 2020 par rapport à 2019 pour atteindre, en France comme à l'International, 20% du chiffre d'affaires contributif (à périmètre constant).

Séché Environnement prévoit en 2020 un plan d'investissements soutenus, en lien avec les projets de croissance visant à développer les capacités à l'International, en Afrique du Sud (Interwaste), en Italie (Mecomer) et au Chili (projet Ciclo). Sur le plan organisationnel, Séché Environnement investira à partir de 2020, et sur 3 années, dans un nouvel ERP qui permettra entre autres, une meilleure structuration des contrôles des opérations, au coeur de la politique d'optimisation opérationnelle du Groupe.

L'ensemble de ces projets de développement devrait totaliser en 2020 un montant de l'ordre de 30 ME qui s'ajouteront aux investissements de maintenance et de développement normatifs du Groupe (estimés autour de 11% du chiffre d'affaires contributif), et qui seront engagés dans le respect des objectifs de génération de flux de trésorerie disponible (de 35% de l'EBE) et de flexibilité, soit un levier financier de l'ordre 3x EBE fin 2020 (à périmètre constant).

Séché Environnement prévoit d'atteindre un chiffre d'affaires contributif compris entre 750 ME et 800 ME fin 2022, dont 30% environ réalisé à l'International (vs. de l'ordre de 25% en 2019) à périmètre constant. Séché Environnement cible un EBE compris entre 21% et 22% du chiffre d'affaires contributif. Les objectifs de génération de flux de trésorerie disponible sont pleinement confirmés à 35% de l'EBE 2022, avec un objectif de levier financier (dette financière nette/ EBE) amélioré et inférieur à 3x EBE 2022 -hors croissance externe- (vs. de l'ordre de 3x en milieu de cycle).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.