Séché Environnement : un bénéfice annuel multiplié par 4

Séché Environnement : un bénéfice annuel multiplié par 4©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 05 mars 2018 à 18h02

Séché Environnement dévoile des comptes 2017 marqués par une croissance à deux chiffres des revenus malgré la base de comparaison élevée et par une hausse sensible de la profitabilité.

Le chiffre d'affaires contributif s'est élevé à 511,9 millions d'euros, en hausse de 11,3%. A périmètre constant, cet indicateur d'activité s'inscrit à 467,5 ME, extériorisant par rapport à 2016 une progression conforme aux attentes de +1,6%.

Marges en amélioration

L'Excédent Brut d'Exploitation (EBE) s'établit à 98,1 ME contre 89,1 ME un an plus tôt). Cette progression de +10,1% est principalement portée par la contribution du nouveau périmètre (9,4 ME), alors que sur le périmètre historique, la hausse de l'excédent brut d'exploitation est obérée par la progression des frais de structure générée par l'accompagnement du changement de dimension.

Le résultat opérationnel courant (ROC) atteint 39,7 ME, en progression de 15,6% en données brutes (+4,9% à périmètre constant) traduisant une marge opérationnelle courante de 7,8% du CA contributif en données brutes (7,7% du CA contributif à périmètre constant contre 7,5% un an plus tôt).

Le résultat net part du Groupe s'inscrit en forte hausse à 15,4 ME contre 3,9 ME il y a un an.

A fin décembre 2017, la dette financière nette de Séché Environnement s'établit à 325,8 ME contre 279 ME à la même date de 2016.

Désendettement au menu de 2018

Le groupe anticipe pour 2018 une légère croissance de son activité à périmètre constant et une nouvelle hausse des résultats avec un EBE qui devrait être supérieur à 100 ME.

Compte tenu de la finalisation des grands projets de développement (four-chaudière de Changé, outils de valorisation énergétique à La Gabarre etc.), Séché Environnement prévoit en 2018 une réduction de son plan d'investissements industriels sur le périmètre existant par rapport au niveau atteint en 2017.

Le Groupe compte donc générer un flux de trésorerie positif permettant de poursuivre son désendettement et de financer son développement. Ainsi, Séché Environnement vise un objectif de levier (DFN/EBE) de l'ordre de 3x fin 2018.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Séché Environnement : un bénéfice annuel multiplié par 4
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    le 05 03 2018 à 14 29

    C'est vrai qu'on se demande si Juppé et Raffarin font toujours partie de LR...quant aux 32 milliards de la formation professionnelle on se demande si on ne devrait pas les confier à Juppé ...il a si bien su enfumer tout le monde en 97 pour planquer la dette de la SNCF de façon à qualifier la France pour L'euro ( La monnaie...pas le foot) qu'il doit bien lui rester des élements de langage appris à l'ENA pour encore et toujours raconter des carabistouilles aux Français.... Si si c'est cela le problème actuel de la SNCF, c'est un problème énarchique : c'est de réincorporer les 47 milliards de Juppé au sein de la SNCF qui créent tout le problème et c'est un autre énarque(MACROn) qui se charge de résoudre le problème enarchique...il faut faire en sorte de ne plus élire d'énarque en France, sinon on ne s'en sortira jamais...

    C'est un peu comme si on confiait la stratégie des entreprises aux comptables !