Selectirente : de bons résultats en 2017 grâce aux arbitrages

Selectirente : de bons résultats en 2017 grâce aux arbitrages©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 19 février 2018 à 20h08

Selectirente affiche des revenus locatifs bruts de 14,5 millions d'euros en 2017, en recul de -4,7% par rapport à l'exercice précédent qui avait bénéficié de revenus exceptionnels. Les loyers seuls fléchissent de -1,7% à périmètre constant par rapport à 2016.

Le résultat courant par action progresse de +7,2% à 4,5 ME, soutenu par la bonne maîtrise des charges immobilières et les actions engagées pour réduire le coût de l'endettement dans un contexte de taux d'intérêt toujours favorable.

Le résultat net annuel est de 5,97 ME (+67,7%). Le résultat net par action (3,78 euros) progresse de +52,3% sur un an à la faveur d'arbitrages d'actifs situés dans des quartiers "difficiles" générant de fortes plus-values (2,535 ME en résultat de l'exercice) et malgré des dotations aux provisions pour dépréciation d'actifs pour 466 kE. Ces bons résultats auraient été meilleurs si la société n'avait pas dû faire face à des frais exceptionnels occasionnés par les demandes de Lafayette Pierre.

Le cash-flow courant ressort à 8,43 ME (-9,9%). Par action, il est de 5,25 euros, en baisse de -10,6% par rapport à l'exercice précédent ; retraité des éléments exceptionnels la baisse est limitée à -3,9%.

Le patrimoine réévalué de Selectirente s'établit à 234,2 ME hors droits au 31 décembre 2017 (231,8 ME un an auparavant), soit une hausse de +1%.

L'actif net réévalué par action ressort à 98,44 euros droits inclus (92,12 E au 31 décembre 2016), soit une hausse de +6,9%, traduisant la capacité de Selectirente à créer de la valeur. L'actif net réévalué par action hors droits ressort à 88,55 euros (82,34 euros au 31 décembre 2016).

Le patrimoine immobilier direct de Selectirente, constitué de 347 murs de commerces, s'élève à 223,3 millions d'euros au 31 décembre 2017. Il est principalement constitué de commerces de centre-ville à Paris et en région parisienne. Fidèle à sa stratégie, Selectirente a renforcé en 2017 son positionnement sur les centres-villes et notamment à Paris intramuros qui représente désormais 46% des actifs immobiliers directs (contre 43% en 2016).

La dette bancaire de Selectirente, sans covenant financier sur la Société, est composée à 86% d'emprunts amortissables. Elle présente une durée de vie résiduelle moyenne longue (plus de 9 ans) et une duration de 5,3 ans

Progression du dividende

Les importantes plus-values générées sur l'exercice permettent à Selectirente de proposer à la prochaine Assemblée Générale un dividende de 3,2 euros par action, en hausse de +10,3% par rapport à celui de l'an passé (2,90 euros).

Perspectives 2018

Si les actionnaires permettent à Selectirente de se doter des moyens de se développer, la société est confiante dans sa capacité à saisir de nouvelles opportunités créatrices de valeur et à générer des performances solides en 2018 et dans les années à venir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.