Semi-conducteurs : Qualcomm plombe l'ambiance

Semi-conducteurs : Qualcomm plombe l'ambiance©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 04 février 2021 à 09h32

STMicroélectronics recule de 0,5% à 30,5 euros dans les premiers échanges parisiens, plombé, comme l'ensemble du secteur, par la dernière publication de Qualcomm. Le plus grand fabricant de puces pour Smartphones a dévoilé des prévisions jugées quelque peu décevantes par certains analystes et a averti sur le fait qu'il avait du mal à répondre à la demande en raison des contraintes liées à l'approvisionnement en semi-conducteurs. "La pénurie dans l'industrie des semi-conducteurs est généralisée", a ainsi déclaré le nouveau DG, Cristiano Amon.

STMicroélectronics recule de 0,5% à 30,5 euros dans les premiers échanges parisiens, plombé, comme l'ensemble du secteur, par la dernière publication de Qualcomm. Le plus grand fabricant de puces pour Smartphones a dévoilé des prévisions jugées quelque peu décevantes par certains analystes et a averti sur le fait qu'il avait du mal à répondre à la demande en raison des contraintes liées à l'approvisionnement en semi-conducteurs. "La pénurie dans l'industrie des semi-conducteurs est généralisée", a ainsi déclaré le nouveau DG, Cristiano Amon.

Comme la plupart des fabricants de puces, Qualcomm sous-traite sa production à des entreprises telles que Taiwan Semiconductor Manufacturing et Samsung Electronics. Ces fournisseurs essaient et, jusqu'à présent, luttent pour satisfaire la demande qui a fortement rebondi depuis le creux de l'an dernier. Selon le dirigeant, les commandes de puces qui font fonctionner les ordinateurs, les voitures et de nombreux autres appareils connectés à Internet submergent l'industrie, qui ne repose essentiellement que sur une poignée d'usines en Asie. L'offre devrait s'améliorer au cours du second semestre 2021, a néanmoins estimé Cristiano Amon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.