Sequana : résultat net part du groupe en perte de 115 ME

Sequana : résultat net part du groupe en perte de 115 ME
Sequana logo papier fournitures cession activité Espagne Chili

Boursier.com, publié le mardi 10 avril 2018 à 07h41

Sequana publie un Chiffre d'affaires à 2.765 ME, en baisse de 2,8% (-1,3% à taux de change constants)n un EBITDA à 104 ME (-13,2%) soit un taux de marge d'EBITDA à 3,7% (-0,5 point).
-Antalis : EBITDA à 84 ME (-4,3%) ; stabilité de la marge d'EBITDA à 3,6%
-Arjowiggins : EBITDA à 29 ME (-31,2%) reflétant la baisse des volumes en papiers d'impression et la forte hausse du coût des matières premières (pâte à papier) lors du 2nd semestre.

Le Résultat net part du groupe est en perte de 115 ME après 131 ME de charges non récurrentes nettes dont 99 ME de dépréciation du goodwill historique de Sequana sur Antalis, sans impact sur la trésorerie du groupe.

L'endettement financier net ressort à 335 ME, contre 315 ME au 31 décembre 2016. Le plan annoncé le 15 février 2017 pour l'exercice 2017 a été réalisé.

L'introduction en bourse d'Antalis a eu lieu le 12 juin 2017 et son refinancement a été finalisé fin mars 2018.
La sortie définitive du marché du papier pour billets de banque (division Sécurité), activité fortement déficitaire, est effective : Arjowiggins Security BV (activité billets aux Pays-Bas) a été cédée à Oberthur Fiduciaire fin juillet 2017
La cession d'Arjowiggins Security (activité billets France) à Blue Motion Technologies Holding sera finalisée avant la fin avril 2018

Le conseil d'administration de Sequana, réuni à Boulogne-Billancourt le 9 avril 2018, a examiné et arrêté les comptes de l'exercice 2017 et décidé de réunir les actionnaires en assemblée générale annuelle le 24 mai 2018.

Le conseil d'administration de Sequana a décidé de proposer à l'assemblée générale du 24 mai 2018 de ne pas verser de dividende au titre de l'exercice 2017.

Perspectives

Comme en témoigne la tendance observée sur les premiers mois de l'année, la demande en papiers devrait rester à des niveaux similaires à ceux de 2017 dans un contexte économique plus favorable, à l'exception du Royaume-Uni. Les autres marchés du groupe (Emballage, Communication Visuelle, Spécialités) devraient faire preuve d'une bonne tenue.

Antalis devrait bénéficier de la poursuite de la réduction des coûts fixes liée à la flexibilisation de la chaîne logistique et de la croissance des activités Emballage et Communication Visuelle et de la progression de leur poids dans la marge brute totale du groupe. Sur l'exercice 2018, à périmètre et taux de change constants, Antalis devrait réaliser un chiffre d'affaires en léger recul par rapport à celui réalisé au titre de l'exercice 2017 et maintenir sa profitabilité à un niveau proche de celui de l'exercice 2017. Antalis devrait également conforter ses positions en reprenant sa politique d'acquisitions ciblées.

Les prix des matières premières (pâte à papier), qui continuent d'augmenter de manière significative depuis le début de l'année, ne devraient pas connaitre d'inflexion en 2018. Le prix des vieux papiers devrait lui être en retrait par rapport à 2017 ce qui impactera positivement les activités " recyclés " de la division Graphique. Arjowiggins devrait néanmoins bénéficier lors de l'exercice 2018 des hausses des prix de vente en papiers d'impression et de spécialité déjà mises en place lors du dernier trimestre 2017 et de celles prévues en avril compensant - avec décalage - l'impact négatif de la hausse des coûts des matières premières (pâte à papier, produits chimiques et énergie).

Sequana continue d'évaluer par ailleurs ses différentes options stratégiques dans un secteur qui doit poursuivre sa consolidation.

Pascal Lebard, Président Directeur général de Sequana, a commenté les résultats : "Malgré les solides performances opérationnelles d'Antalis, l'EBITDA du groupe s'inscrit en retrait en 2017, pénalisé principalement par la hausse des coûts de la pâte à papier chez Arjowiggins, l'évolution défavorable des devises et la baisse des volumes en papiers d'impression. Nous avons mis en oeuvre le plan annoncé en février 2017. Cotée sur Euronext Paris depuis le 12 juin 2017, Antalis a finalisé le refinancement de sa dette initié au second semestre 2017. L'obtention de ces financements, sécurisés jusqu'au 31 décembre 2021, est une étape importante pour la poursuite de sa stratégie d'acquisitions ciblées, en particulier dans les secteurs porteurs de l'Emballage et de la Communication Visuelle. Après la cession d'Arjowiggins Security BV aux Pays-Bas en juillet 2017, Arjowiggins est en voie de finaliser dans les prochaines semaines la cession d'Arjowiggins Security en France. Cette opération marquera la sortie définitive du groupe de la production de papiers pour billets de banque et son désengagement total d'activités lourdement déficitaires."

Situation financière :
Les ratios des lignes de crédit syndiquées d'Antalis ont été respectés au 31 décembre 2017 : Endettement financier net / EBITDA = 2,93. ROC / charge d'intérêts nette = 4,42.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.