Services parapétroliers : le secteur en difficulté après l'avertissement de Schlumberger

Services parapétroliers : le secteur en difficulté après l'avertissement de Schlumberger
Schlumberger logo

Boursier.com, publié le mercredi 13 juin 2018 à 11h23

Le secteur parapétrolier évolue dans le rouge en matinée à Paris au lendemain d'un léger avertissement du numéro un mondial Schlumberger. Le groupe américain a indiqué lors de la conférence Wells Fargo West Coast Energy que ses bénéfices du second trimestre pourraient s'avérer moins bons qu'anticipé en raison de retards de démarrage sur des équipements inactifs durant la crise pétrolière mondiale de 2014-2016. La société basée à Houston et à Paris, qui génère la plupart de ses ventes à l'extérieur des Etats-Unis, a précisé qu'elle connaissait notamment des retards de démarrage au Moyen-Orient et en Russie tout en ajoutant que les ventes sont en croissance en Asie, en Europe, en Afrique et en Amérique latine.

"C'est un signe clair qu'une reprise internationale plus large a commencé", a déclaré le vice-président exécutif, Patrick Schorn. Schlumberger fait face à un "vent de face" similaire à ce qui s'est passé l'année dernière en Amérique du Nord lors de la reprise des forages de schiste. Le groupe anticipe sur les trois mois clos fin juin une hausse de 10 à 15% de son bpa ajusté, soit entre 42 et 44 cents, contre 46 cents de consensus.

A Paris, CGG abandonne 1,2% à 2,2 euros, TechnipFTI redonne 0,9% à 27,6 euros et Vallourec cède 0,8% à 5,5 euros.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU