SES Imagotag : en perte de 21 ME en 2017

SES Imagotag : en perte de 21 ME en 2017©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 08 mars 2018 à 21h33

Le chiffre d'affaires annuel de SES Imgotag s'établit à 153 millions d'euros en recul de -14% par rapport à 2016, qui avait bénéficié du pic de déploiement du contrat MSH, le premier contrat d'une valeur de plus de 100 ME. Ce recul de chiffre d'affaires résulte pour une part d'un effet volume lié au report par certains clients de leurs déploiements en 2018, afin de bénéficier de la nouvelle gamme d'étiquettes Vusion dont l'industrialisation n'a réellement débuté qu'au 4e trimestre 2017. D'autre part, ce repli tient à une pression sur les prix exacerbée de la part de concurrents.

La marge sur coût variable s'établit à 40,3 ME en recul de -9% par rapport à 2016, du fait de la baisse du chiffre d'affaires. Le ratio de marge sur coût variable s'établit en amélioration de +1,4 pt à 26,3%, grâce à l'intégration verticale de PDi et un effet de change favorable. Cette amélioration est toutefois moins forte qu'attendue en raison d'une tension accrue sur les prix enregistrée sur l'exercice, d'autant que l'essentiel du chiffre d'affaires a porté sur la gamme G1, alors que les efforts de réduction de coûts ont été focalisés sur le projet Vusion.

L'Ebitda s'établit à 6,1 ME par rapport à 16,6 ME en 2016.

Le résultat opérationnel (EBIT) et le résultat net sont négativement impactés par des charges non-récurrentes, dont une grande partie non cash, liées à la transaction avec BOE Technology. Au total, le résultat net de l'exercice 2017 ressort en perte de -21,1ME (+3,4ME sur l'exercice 2016).

Trésorerie

Au 31 décembre 2017, la trésorerie disponible s'établit à 38,5 ME (33,3 ME fin 2016). La dette financière nette ressort à -13,4 ME (+6,3 ME au 31 décembre 2016). La consommation de trésorerie nette s'établit à 19,7 ME du fait de la baisse de l'Ebitda, et de l'accélération du programme Vusion qui se traduit par une hausse des investissements (Capex) sur l'exercice ainsi que la constitution des stocks préparatoires aux approvisionnements de 2018. Par ailleurs, l'opération capitalistique avec BOE a engendré des honoraires exceptionnels (banque-conseil, juristes, experts et auditeurs) ainsi que le paiement des charges sociales liées à l'attribution des AGA. Enfin, le résultat financier supporte le coût des intérêts sur les emprunts ainsi qu'une part du résultat de change.

Perspectives

En 2017, SES-imagotag a enregistré des prises de commandes de 200 ME, en croissance de +40% par rapport à 2016, grâce à un nombre record de signatures de nouvelles enseignes avec notamment une percée très significative hors d'Europe. En Chine, l'alliance avec BOE Technology a permis une pénétration dynamique qui va s'intensifier. Des premiers magasins ont notamment été installés dans plusieurs enseignes dont Hema Fresh (Groupe Alibaba). Des magasins ont été également installés à Taïwan, en Corée du Sud et au Japon où un premier déploiement important a été conclu en fin d'année. Aux Etats-Unis, SES-imagotag a signé des centaines de magasins en 2017. En Europe, de nouvelles enseignes majeures ont choisi SES-imagotag pour des déploiements ou des pilotes dans tous les secteurs du commerce.

L'accélération particulièrement forte de la base clients et géographique de SES-imagotag constitue l'un des accomplissements majeurs de 2017 et un actif clé pour la croissance future.

Avec notre nouvelle plateforme Vusion, l'accélération de notre expansion internationale et notre alliance visionnaire avec BOE, SES-imagotag a pris en 2017 une longueur d'avance décisive pour les années à venir. Le marché de la digitalisation du commerce physique (Retail IoT) est en train de prendre son essor, stimulé en 2017 par les investissements d'Amazon, Alibaba, Tencent et JD.com dans le commerce physique. Plus une semaine ne passe sans une nouvelle annonce qui confirme que, pourvu qu'ils se transforment, les points de vente physiques conservent une grande valeur stratégique. Les états-majors de tous les grands commerçants du monde échafaudent de nouveaux plans stratégiques, touscentrés sur la convergence physique et digitale. Les capitaux vont à nouveau affluer vers la modernisation des réseaux physiques, commente Thierry Gadou, Président-Directeur général. Avec BOE, nous prenons position sur le marché le plus vaste et le plus innovant, nous allons élargir notre offre à toutes les solutions de digitalisation et d'automatisation des points de vente (Retail IoT), avec une vision technologique et industrielle de long terme et une ambition de leadership mondial renforcée. Nous présenterons prochainement ces perspectives dans le cadre de notre nouveau plan stratégique à 5 ans actuellement en cours d'élaboration, en collaboration avec BOE Technology. Cette nouvelle étape de notre développement est plus que jamais entrepreneuriale, avec une équipe managériale au grand complet, soudée, passionnée par cette aventure extraordinaire, et fortement engagée capitalistiquement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.