SES-imagotag : un troisième trimestre difficile, comme attendu

SES-imagotag : un troisième trimestre difficile, comme attendu©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 08 novembre 2017 à 18h04

SES-imagotag a vu son chiffre d'affaires du troisième trimestre reculer de 34% à 33,8 ME. Le chiffre d'affaires s'établit à 18,6 ME en France, soit une hausse de +61% par rapport au T3 2016. En revanche, il chute à l'international, principalement du fait de la transition anticipée de la gamme e-paper G1 vers la gamme "G2-Fusion".

Sur les 9 premiers mois de l'année, SES-imagotag enregistre un chiffre d'affaires de 129,2 ME, en recul de -6% par rapport à la même période de 2016. En France le chiffre d'affaires s'établit à 56,3 ME, en croissance de +28% tandis que l'international recule à 73 ME (-22%).

Les prises de commandes cumulées à fin septembre enregistrent une forte progression, +36% par rapport à 2016, et s'élèvent à 141 ME, soit un niveau proche des prises de commandes sur l'ensemble de l'année 2016. Cette excellente performance s'explique par un nombre élevé de nouvelles signatures dopées par le pré-lancement de la nouvelle gamme "G2-Fusion".

Suite à la signature de son acquisition le 19 juillet dernier, SES-imagotag préciser travaille en étroite coopération avec BOE Technology Group à la finalisation des termes de l'opération, et notamment l'obtention de toutes les autorisations réglementaires pour un objectif de réalisation avant la fin de l'année.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - SES-imagotag : un troisième trimestre difficile, comme attendu
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    référence à l'article :

    Une fusée Vega décolle de Kourou avec un satellite pour le Maroc
    Statut : refusé
    Il y a 57 minutes
    le 08 11 2017 à 08 26

    Quand toutes les fusées seront électriques, l'atmosphère sera moins polluée tout de même.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]