SES : tente un rebond

SES : tente un rebond©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 26 février 2021 à 12h10

SES remonte de 1,7% ce vendredi, à 6,55 euros, après sa correction d'hier dans le sillage de ses résultats déficitaires. L'opérateur satellites a essuyé l'an passé une perte nette de 86 millions d'euros contre un bénéfice net de 296,2 ME un an plus tôt pour un chiffre d'affaires en recul de 5,4% (-4,5% à change constant) à 1,87 MdE. L'Ebitda ajusté fléchit de 6,9% (-5,9% à taux de change constant) à 1,15 milliard d'euros. Le flux de trésorerie d'exploitation a atteint 1,05 milliard d'euros, représentant 97 % de l'EBITDA reporté. Les solides flux de trésorerie générés se traduisent par une réduction de l'endettement de 505 ME en glissement annuel et le plus faible ratio de levier financier (de 2,97 fois) de ces cinq dernières années. Le groupe vise en 2021 des revenus compris entre 1,76 et 1,82 MdE, dont plus de 80% sont déjà contractés alors que la priorité permanente à l'excellence opérationnelle et à la réduction des coûts et des dépenses discrétionnaires doit lui permettre d'atteindre un Ebitda ajusté allant de 1,06 à 1,10 MdE.

SES remonte de 1,7% ce vendredi, à 6,55 euros, après sa correction d'hier dans le sillage de ses résultats déficitaires. L'opérateur satellites a essuyé l'an passé une perte nette de 86 millions d'euros contre un bénéfice net de 296,2 ME un an plus tôt pour un chiffre d'affaires en recul de 5,4% (-4,5% à change constant) à 1,87 MdE. L'Ebitda ajusté fléchit de 6,9% (-5,9% à taux de change constant) à 1,15 milliard d'euros. Le flux de trésorerie d'exploitation a atteint 1,05 milliard d'euros, représentant 97 % de l'EBITDA reporté. Les solides flux de trésorerie générés se traduisent par une réduction de l'endettement de 505 ME en glissement annuel et le plus faible ratio de levier financier (de 2,97 fois) de ces cinq dernières années.
Le groupe vise en 2021 des revenus compris entre 1,76 et 1,82 MdE, dont plus de 80% sont déjà contractés alors que la priorité permanente à l'excellence opérationnelle et à la réduction des coûts et des dépenses discrétionnaires doit lui permettre d'atteindre un Ebitda ajusté allant de 1,06 à 1,10 MdE.

Le management propose le versement d'un dividende 2020 à 0,40 euro par action de catégorie A, conformément à l'engagement de maintenir un dividende de base minimum de 0,40 euro par action. Parmi les derniers avis de brokers, Oddo BHF a ramené sa cible de 11,8 à 9,3 euros, tout en restant à 'surperformer' sur le dossier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.