SFCMC : 1er semestre tendu avec la crise sanitaire

SFCMC : 1er semestre tendu avec la crise sanitaire
Cannes port

Boursier.com, publié le vendredi 25 juin 2021 à 06h07

Dans le contexte d'épidémie de Covid-19, le chiffre d'affaires semestriel de Société Fermière du Casino Municipal de Cannes (SFCMC), arrêté au 30 avril, s'établit à 6,2 millions d'euros (25,6 ME pour la période précédente). Ce chiffre d'affaires a principalement été généré par l'exploitation de l'Hôtel Le Carl Gustaf à Saint-Barthélemy (3,9 ME), seul point de vente ouvert, et les revenus locatifs des boutiques (1,5 ME).

Dans le contexte d'épidémie de Covid-19, le chiffre d'affaires semestriel de Société Fermière du Casino Municipal de Cannes (SFCMC), arrêté au 30 avril, s'établit à 6,2 millions d'euros (25,6 ME pour la période précédente). Ce chiffre d'affaires a principalement été généré par l'exploitation de l'Hôtel Le Carl Gustaf à Saint-Barthélemy (3,9 ME), seul point de vente ouvert, et les revenus locatifs des boutiques (1,5 ME).

L'excédent brut d'exploitation est de -2,3 ME (-6,3 ME sur la période précédente).

Le résultat net part du groupe est de -9,4 ME.

La dette nette du Groupe SFCMC (hors dette IFRS 16 au titre des loyers qui s'élève à 32 ME) au 30 avril 2021 s'élève à 17,7 ME (9 ME au 31 octobre 2020). Un second prêt garanti par l'Etat a été obtenu au cours du 1er semestre. Un 3e prêt garanti par l'Etat de 20 ME sera mis en place le 25 juin 2021. Le total des prêts obtenus est donc de 50 ME.

Perspectives

Les mois de mai et juin ont été marqués par l'absence de salons et le report du Festival de Cannes sur la première quinzaine de juillet. A ce jour, tous les établissements sont ouverts.

"Nous n'avons pas encore de visibilité sur la saison estivale, mais la situation devrait évoluer rapidement avec le déploiement de la vaccination et les perspectives d'ouverture des frontières intérieures et extérieures à l'Union Européenne lesquelles devraient se traduire par le retour de la clientèle internationale", indique SFCMC.

Dans ce contexte de reprise progressive, la maîtrise des charges restera toutefois une priorité et les plans d'actions mis en place au 1er semestre devront se poursuivre

Vos réactions doivent respecter nos CGU.