SMCP : plombé par un analyste

SMCP : plombé par un analyste©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 15 décembre 2020 à 11h12

SMCP trébuche de 7,5% à 4,6 euros en fin de matinée sur la place parisienne. Le flux vendeur sur le groupe de mode est à relier à une note de Jefferies qui a dégradé la valeur à 'conserver' tout en réduisant sa cible de 6 à 5,75 euros. Le broker évoque "des preuves d'un rabais généralisé sur les marchés mondiaux" par le propriétaire des marques Maje et Claudie Pierlot, ce qui risque de nuire à la marque et aux marges du groupe. Le courtier réduit ses estimations d'Ebit de 3% pour l'exercice 2021 et de 9% pour 2022. Il maintient par ailleurs une décote de 25% afin de tenir compte des préoccupations concernant la solvabilité de l'actionnaire majoritaire Shandong Ruyi. A plus long terme, Jefferies reste optimiste quant à la capacité de l'entreprise à conquérir des parts de marché compte tenu de son vaste réseau de magasins chinois et de sa pénétration numérique supérieure à la moyenne.

SMCP trébuche de 7,5% à 4,6 euros en fin de matinée sur la place parisienne. Le flux vendeur sur le groupe de mode est à relier à une note de Jefferies qui a dégradé la valeur à 'conserver' tout en réduisant sa cible de 6 à 5,75 euros. Le broker évoque "des preuves d'un rabais généralisé sur les marchés mondiaux" par le propriétaire des marques Maje et Claudie Pierlot, ce qui risque de nuire à la marque et aux marges du groupe. Le courtier réduit ses estimations d'Ebit de 3% pour l'exercice 2021 et de 9% pour 2022. Il maintient par ailleurs une décote de 25% afin de tenir compte des préoccupations concernant la solvabilité de l'actionnaire majoritaire Shandong Ruyi. A plus long terme, Jefferies reste optimiste quant à la capacité de l'entreprise à conquérir des parts de marché compte tenu de son vaste réseau de magasins chinois et de sa pénétration numérique supérieure à la moyenne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.