Société des Bains de Mer : le chiffre d'affaires s'améliore

Société des Bains de Mer : le chiffre d'affaires s'améliore
Monaco port

Boursier.com, publié le dimanche 02 février 2020 à 18h37

La Société des Bains de Mer et du Cercle des Etrangers à Monaco enregistre un chiffre d'affaires consolidé en hausse de +28 % au cours du 3e trimestre de l'exercice 2019-2020. Sur la période courant du 1er octobre au 31 décembre 2019, le chiffre d'affaires réalisé par le Groupe SBM s'élève à 124,3 millions d'euros (97,2 ME pour l'exercice précédent).

Au cumul des 9 premiers mois de l'exercice, le chiffre d'affaires consolidé du Groupe SBM s'établit à 532,9 ME (437,3 ME pour la même période de l'exercice précédent), conséquence de la hausse enregistrée sur chacun des 3 trimestres. L'augmentation de 95,6 ME constatée concerne principalement les secteurs hôteliers et locatifs à hauteur de près de 36 ME chacun, le secteur jeux présentant une croissance de 23,6 ME.

Situation financière

A fin décembre 2019, l'endettement financier net du Groupe SBM est de 128,1 ME contre un endettement financier net de 106,8 ME à la clôture de l'exercice 2018-2019, l'endettement financier net correspondant à la différence entre la trésorerie à la clôture de la période et les dettes relatives aux emprunts auprès des établissements de crédit et aux émissions de titres de créances négociables à court terme (NEU CP).

Jusqu'au 1er avril 2019, l'endettement financier comprenait la dette financière liée aux contrats de location-financement tels que définis par la norme IAS 17 (0,2 ME au 31 mars 2019). Au 1er avril 2019, la norme IAS 17 a été remplacée par la norme IFRS 16. Cette norme prévoit qu'à la conclusion de tout contrat de location d'un actif spécifiquement dédié, il soit comptabilisé à l'actif du bilan un droit d'usage (" droit d'utilisation ") en contrepartie d'un passif (" dette de location ") pour un montant correspondant aux paiements futurs actualisés. Ce dernier passif n'est pas pris en compte dans le calcul de l'endettement financier net que publie le Groupe SBM.

Perspectives

Le caractère intrinsèquement aléatoire de l'activité jeux de table et les incertitudes liées au contexte économique et financier rendent difficile l'établissement de prévisions. Cependant, du fait de la progression du chiffre d'affaires observée sur les 9 premiers mois de l'exercice, il est attendu une amélioration sensible des résultats du Groupe SBM.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.