Société Foncière Lyonnaise : en 2020, la crise sanitaire a un impact de 8,2 ME sur les revenus locatifs

Société Foncière Lyonnaise : en 2020, la crise sanitaire a un impact de 8,2 ME sur les revenus locatifs©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 11 février 2021 à 21h39

A périmètre constant (exclusion de toutes les variations de périmètre impactant les deux exercices comparés), les loyers de Société Foncière Lyonnaise diminuent de 7 ME (-3,8%), du fait des impacts de la crise sanitaire qui a entraîné l'abandon ponctuel ou le réaménagement de loyers et la fermeture des centres de conférence Edouard VII et cloud.paris et de l'hôtel Indigo. Retraitée de ces impacts, la variation à périmètre constant reste positive de 1,3 ME (+0,7%), grâce notamment à la progression des revenus des immeubles Washington Plaza, 103 Grenelle et Cézanne Saint-Honoré.

Le résultat opérationnel retraité des impacts des cessions et de la valorisation du patrimoine s'établit à 152,6 ME au 31 décembre 2020 (172,8 ME au 31 décembre 2019).

L'évaluation au 31 décembre 2020 du patrimoine de la société à dire d'expert augmente de +4,2% à périmètre constant par rapport à l'évaluation du 31 décembre 2019. La variation de valeur des immeubles de placement dégage un produit de 176,5 ME (526,9 ME au 31 décembre 2019).

Compte tenu de ces principaux éléments, le résultat net récurrent part du Groupe EPRA s'établit à 100,8 ME au 31 décembre 2020, en baisse de -15,5% comparé au niveau historiquement élevé du 31 décembre 2019 (119,2 ME), mais en ligne avec les montants constatés de 2016 à 2018. Le résultat net part du Groupe au 31 décembre 2020 s'élève à 286,9 ME (589,8 ME au 31 décembre 2019).

Conséquence de la crise sanitaire, le marché locatif en Ile de France a connu, en 2020, une très forte baisse d'activité, inférieure de 45% à celle de 2019. Dans ce contexte, SFL a maintenu, malgré tout, un bon volume de commercialisations portant sur environ 23.000 m2 de surfaces.

Les commercialisations 2020 en bureaux font ressortir, en moyenne, un loyer facial de 846 euros/ m2 et de 717 euros/m2 en économique pour une durée ferme moyenne de 7,2 ans, conditions reflétant la très bonne qualité des immeubles de SFL.

Au 31 décembre 2020, le taux d'occupation physique atteint 93,7% et le taux de vacance financière EPRA 6,0%. Bien que moins bons que ceux du 31 décembre 2019 qui étaient excellents (respectivement 97,4% et 1,6%), ces taux attestent d'une faible vacance du patrimoine en exploitation.

Situation financière

En mai 2020, SFL a émis un emprunt obligataire de 500 ME à 7 ans, échéance 5 juin 2027, assorti d'un coupon de 1,50%.
SFL a également signé avec BNPP une nouvelle ligne de crédit revolving, pour un montant global de 150 ME sur 5 ans. Cette nouvelle ligne annule et remplace l'ancienne ligne revolving d'un montant initial de 150 ME, ramené à 100 ME en 2019, et venant à échéance en mai 2021.

En septembre 2020, SFL a lancé une offre de rachat portant sur deux souches obligataires à échéance Novembre 2021 et Novembre 2022, clôturée le 8 septembre 2020. Cette opération a permis à SFL de racheter une partie de ses obligations pour un montant nominal de 160,7 ME, dont 100,3 ME sur la souche 2021 et 60,4 ME sur la souche 2022.
Ces opérations permettent de refinancer les besoins généraux de SFL, tout en allongeant la maturité moyenne de son endettement et en optimisant son coût moyen futur, dans le cadre de la gestion active de son bilan.

L'endettement net de la Société atteint 1,89 milliard d'euros au 31 décembre 2020 (1,732 MdE au 31 décembre 2019), soit un ratio d'endettement de 23,8% de la valeur d'expertise du patrimoine. A cette même date, le coût moyen de la dette après couverture est de 1,5% et la maturité moyenne de 4,4 années. Le niveau d'ICR (Interest Coverage Ratio) est de 5,2x à fin décembre 2020.
Au 31 décembre 2020, SFL bénéficie par ailleurs de 1,040 MdE de lignes de crédit non utilisées.

Le patrimoine consolidé de SFL est évalué à 7,458 MdsE en valeur de marché hors droits au 31 décembre 2020, en augmentation de +4,2% par rapport au 31 décembre 2019 (7,158 MdsE), pour un périmètre inchangé.

Au 31 décembre 2020, l'EPRA NDV (Net Disposal Value) de la société s'élève à 4,596 MdsE, soit 98,8 euros / action (95,8 euros / action au 31 décembre 2019), en progression de 3,1% et de 5,8% en intégrant le dividende de 2,65 euros/action action versé en avril 2020.

Dès le début de la crise, SFL a pris, tout au long de l'année écoulée, les mesures permettant de limiter au maximum les impacts de la crise sanitaire sur son activité et ses résultats.

Sur l'année 2020, la crise sanitaire a un impact de -8,2 ME sur les revenus locatifs (dont -6,8 ME liés à la fermeture des centres de conférence Edouard VII et cloud.paris, de l'hôtel Indigo et du parking public de l'ensemble Edouard VII), et de -5,4 ME sur les loyers nets.

Le conseil d'Administration a décidé de proposer à la prochaine Assemblée Générale, qui se tiendra le 15 avril, un dividende de 2,1 euros par action.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.