Société Foncière Lyonnaise : le résultat net part atteint 685,3 ME

Société Foncière Lyonnaise : le résultat net part atteint 685,3 ME
appartement en rez-de-chaussée à ParisRDC

Boursier.com, publié le dimanche 11 février 2018 à 20h04

Les revenus locatifs de Société Foncière Lyonnaise s'élèvent à 195,8 millions d'euros au 31 décembre 2017 (198,1 ME au 31 décembre 2016), en légère baisse de 2,4 ME (-1,2%). A périmètre constant (exclusion de toutes les variations de périmètre impactant les deux exercices comparés), les loyers progressent de 6,2 ME (+3,6%) du fait des nouvelles locations intervenues en 2016 et 2017, notamment sur les immeubles Cézanne Saint-Honoré, 9 Percier et 103 Grenelle.

Le résultat opérationnel retraité des impacts des cessions et de la valorisation du patrimoine atteint 164,1 ME au 31 décembre 2017 (169,7 ME au 31 décembre 2016).

L'évaluation au 31 décembre 2017 du patrimoine de la société à dire d'expert progressant de 12,6% à périmètre constant sur un an, la variation de valeur des immeubles de placement dégage un produit de 635,1 ME en 2017 (438 ME en 2016). La cession de l'immeuble In/Out a dégagé une plus-value de 80,3 ME sur l'exercice.

Les charges financières nettes s'élèvent à 40,7 ME en 2017 (48,1 ME en 2016), une nouvelle fois en forte baisse. Les charges financières récurrentes diminuent de 4,7 ME en 2017, du fait de la baisse du coût moyen de refinancement de SFL et de la réduction de son volume d'endettement. Le résultat net part du Groupe au 31 décembre 2017 atteint ainsi 685,3 ME (504,1 ME au 31 décembre 2016). Le résultat net récurrent part du Groupe EPRA, établi hors effet des cessions et variation de valeur des immeubles et des instruments financiers et impôts associés, atteint 102,4 ME au 31 décembre 2017 (100,9 ME au 31 décembre 2016 ; +1,5%).

L'endettement net de la société s'établit à 1,631 milliard d'euros au 31 décembre 2017 (1,931 MdE au 31 décembre 2016) et représente 24,6% de la valeur du patrimoine. A cette même date, le coût moyen de la dette après couverture est de 1,7% et la maturité moyenne de 4,5 années. Au 31 décembre 2017, SFL bénéficie de 760 ME de lignes de crédit non utilisées, confortant ainsi sa capacité à saisir des opportunités d'investissement et à couvrir son risque de liquidité.
En octobre 2017, l'agence de notation S&P a amélioré la notation de SFL à BBB+, perspective stable.

Actif Net Réévalué supérieur à 6 MdsE

Le patrimoine consolidé de SFL est évalué à 6,229 MdsE en valeur de marché hors droits au 31 décembre 2017, en augmentation de +8,6% par rapport au 31 décembre 2016 (5,736 MdsE), et de +12,6% à périmètre constant. Cette nouvelle progression des valeurs d'expertises provient principalement de l'appréciation des immeubles liée à un nouveau resserrement des taux de rendement constaté sur le marché de l'investissement pour les actifs de grande qualité et à l'amélioration des conditions locatives.

Le rendement locatif moyen du patrimoine (EPRA 'topped-up' NIY) est de 3,2% au 31 décembre 2017 (3,6% au 31 décembre 2016).

Au 31 décembre 2017, l'Actif Triple Net Réévalué (EPRA) de la société s'élève à 3,729 MdsE, soit 80,1 euros/ action (66,2 euros/ action au 31 décembre 2016), en progression de 21%.

Dividende

Le conseil d'Administration a décidé de proposer à la prochaine Assemblée générale, qui se tiendra le 20 avril 2018, un dividende de 2,3 euros par action.

"Ces résultats valident la stratégie de création de valeur de SFL, centrée sur l'investissement dans des actifs tertiaires prime, dans les quartiers les plus attractifs de Paris, avec des niveaux de prestations rares créant une forte valeur d'usage pour leurs utilisateurs", explique Nicolas Reynaud, Directeur Général de SFL.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.