Société Française de Casinos publie ses résultats annuels 2016-2017

Société Française de Casinos publie ses résultats annuels 2016-2017
casino cartes jeu Poker

Boursier.com, publié le mercredi 04 avril 2018 à 07h01

Société Française de Casinos a publié ses résultats annuels 2016-2017 (exercice de novembre 2016 à octobre 2017).
Le rapport financier annuel, incorporant le rapport des commissaires aux comptes, a été publié le 30 mars 2018 après bourse. Le Groupe a par ailleurs obtenu par ordonnance du Tribunal de Commerce de Paris en date du 27 mars 2018 le prolongement du délai de la tenue de l'Assemblée Générale jusqu'au 30 juin 2018.

Afin d'accélérer son désendettement, le Groupe a entamé des négociations en vue de céder sa participation de 49% dans le capital de la Société Franco-Belge de Casinos (SFBC). Les activités de SFBC et de ses filiales (casinos de Port Leucate, de Briançon, de Carnac et la SCI SFBC) ont ainsi été reclassées, en application de la norme IFRS 5, en activité en cours de cession dans les comptes consolidés 2016/2017.

Le groupe publie des comptes annuels 2016-2017 en progression, démontrant sa capacité à redynamiser et à améliorer les indicateurs de gestion opérationnelle des 6 casinos exploités en propre (Gruissan, Chatel Guyon, Port La Nouvelle, Collioure, Chamonix, Capvern).

Activité 2016-2017 : accélération de la croissance

Société Française de Casinos a enregistré un chiffre d'affaires consolidé en progression de +21,1%, à 26,6 ME contre 22 ME en 2016-2017, bénéficiant de l'intégration du casino de Capvern (intégré depuis le 1er novembre 2016 dans les comptes) sur la totalité de l'exercice ainsi que du casino de Chamonix-Mont-Blanc sur 12 mois, (9 mois sur n-1).

A périmètre constant, c'est-à-dire hors activité du Casino de Capvern et Chamonix-Mont-Blanc sur 9 mois, le chiffre d'affaires est en hausse de +4,3%, à 22,1 ME.
Le Produit Brut des Jeux (PBJ) ressort à 23,7 ME contre 19 ME, soit +24,3%, dont +4,6% de croissance organique.

Le Hors-jeux quant à lui reste stable et affiche 2,9 ME malgré l'arrêt de l'activité hôtelière à Gruissan (0,5 ME sur l'exercice 2015-2016).

Résultats annuels 2016-2017

L'EBITDA 2016-2017 s'élève ainsi à 2,4 ME, contre 1,7 ME en 2015-2016, soit +37,3% intégrant un EBITDA positif de +0,4 ME pour le casino de Capvern. Les efforts de redynamisation de cet établissement ont porté leurs fruits dès cet exercice.
À périmètre constant, l'EBITDA ressort à 1,7 ME en hausse de 12,6%.

Le résultat opérationnel courant est bénéficiaire à hauteur de 0,7 ME, contre 0,5 ME en 2015-2016 et progresse de +31,9%.
Le résultat opérationnel s'élève à 0,9 ME contre (0,2) ME sur l'exercice précédent, il inclut notamment un produit non récurrent de 0,4 ME.

Après comptabilisation des charges financières et de l'impôt, le résultat net part du groupe ressort en hausse de 86,3%, à 1 ME, contre 0,5 ME pour l'exercice 2015-2016.

Structure financière

Les capitaux propres consolidés du Groupe s'élèvent à 19,7 ME au 31 octobre 2017.

L'endettement financier net consolidé s'établit à 5,6 ME. Il intègre les passifs échelonnés de la Société Française de casinos et du casino de Collioure pour un montant actualisé de 5,5 ME. Le remboursement du passif échelonné de SFC a été modifié suite à l'approbation du Tribunal de Commerce de Paris en date du 9 mars 2017 et s'étale désormais jusqu'en 2020.
Le Groupe s'est également, par des opérations de rachats et d'abandon de créances sur le casino de Collioure, désendetté de près de 2 ME.

La trésorerie disponible au 31 octobre 2017 ressort à 2,1 ME. Associée à la capacité bénéficiaire du Groupe, elle couvre les échéances financières les plus proches (dont un remboursement de 1,5 ME au titre des plans de continuation en 2018) et permet de poursuivre les investissements de croissance dans de bonnes conditions.

Perspectives : Poursuite de la croissance

Le Groupe entend poursuivre l'optimisation de ses performances sur les 6 casinos gérés en propre tout en travaillant à l'élargissement de son périmètre.

Après avoir été désigné concessionnaire du Casino de Bagnères-de-Luchon, une demande d'autorisation d'exploitation des jeux a été déposé au 1er trimestre 2017. Cette demande est toujours en cours d'instruction, et le Groupe espère avec le soutien de la Mairie, pouvoir ouvrir le casino avant la fin de l'année 2018.

Le Groupe a par ailleurs été retenu pour rouvrir et exploiter le casino de Lamalou-les-Bains dans le cadre d'une consultation de Délégation de Service Public. Une ouverture est envisagée en 2019...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU